Première partie de notre voyage à Malte, une belle découverte au cœur de la Méditerranée.
Du 24 au 31 mai 2015
8 jours
Partager ce carnet de voyage

En mai 2015, je suis partie à Malte avec mon compagnon. Un couple d'amis avait posté quelques semaines plus tôt des photos de leur voyage dans ce même pays, et les paysages qu'ils avaient photographiés m'avaient tellement plus que je n'avais eu qu'une envie : les imiter et explorer Malte !

Quelques semaines plus tard, c'étaient donc nous qui nous envolions pour une semaine à la découverte des trois iles principales qui composent le pays.

Nos visites sur les iles de Malte et de Comino seront décrites dans ce carnet. La troisième île, Gozo, fera l'objet d'un deuxième carnet.

Puisque l'avion y atterrissait, nous avons d'abord exploré l'ile principale de l'archipel : l'ile de Malte.

Le réseau de bus y étant bien développé, et les trajets peu chers (6,50 € en 2015 pour un pass de 7 jours), nous n'avons pas jugé utile de louer une voiture. Mais afin d'être bien situés par rapport aux lieux que nous voulions visiter, nous avons choisi de loger à La Valette (dans l'hôtel Grand Harbour).

Construite sur une presqu'ile au 16ème siècle par l'ordre religieux et militaire de Saint-Jean de Jérusalem, cette capitale n'a pas beaucoup changé. Elle est encore entourée de fortifications qui offrent de jolies vues sur les presqu'iles voisines.

A l'exception du musée Saint-Jean et de la co-Cathédrale Saint-Jean richement décorée de manière baroque, nous n'avons rien visité à La Valette. Nous nous sommes contentés de flâner sur les remparts, ainsi que dans les rues et ruelles qui nous ont semblé agréables et paisibles. En haute saison, c'est peut-être moins le cas cependant.

Si vous aimez les bonnes pizzas et les desserts, n'hésitez pas à tester le restaurant Margo's (63, Republic street). Il est recommandé par Le Routard et nous y sommes retournés plusieurs fois.

Le lendemain, pour notre deuxième jour sur l'ile de Malte, nous sommes partis découvrir une partie de sa côte est. Nous avons donc d'abord pris un bus jusqu'à la petite ville de Marsaxlokk.

Le port de celle-ci abrite de nombreux "luzzu", des bateaux de pêche colorés, typiques de Malte. Leur proue est décorée de deux yeux destinés à favoriser la pêche et à protéger des dangers de la mer.

Après avoir déjeuné dans un restaurant du port, nous nous sommes dirigés vers la Peter's Pool en suivant la route Triq II Wilga, puis en empruntant plusieurs routes et chemins à travers la campagne. A l'époque, le parcours vers cette crique n'était pas vraiment fléché, mais c'est maintenant le cas.

La "pool" était cependant déjà bien fréquentée par les touristes et les locaux qui s'amusaient à sauter dans l'eau depuis les plongeoirs rocheux improvisés.

Vers la droite de la Peter's pool se trouvait une sorte de plage rocheuse négligée par les baigneurs. Elle était pourtant très agréable avec ses cheminées de fée et ses piscines naturelles dans lesquelles tremper ses pieds.

A gauche de la crique, un sentier permettait de découvrir les superbes falaises de la côte est. Nous l'avons suivi sur 3 km avant de faire demi-tour un peu avant la Baie de Saint-Thomas pour retourner vers Marsaxlokk (où nous avons repris le bus pour La Valette).

Pour notre troisième jour, nous avons exploré le sud de l'ile de Malte.

Après un trajet en bus depuis La Valette, nous sommes arrivés au port de Wied Iz-Zurrieq. Nous y avons fait une courte excursion en bateau (8 €/p) jusqu'à la Blue Grotto, un ensemble de grottes marines où l'eau avait une étonnante teinte bleue (les photos de l'époque ne donnant rien, vous devrez me croire et vous contenter de celles prises à l'extérieur).

De retour au port, nous sommes remontés vers la route principale où se trouvait un point de vue sur les grottes et une belle arche rocheuse.

Puis, nous avons suivi la route vers l'ouest pour effectuer une randonnée de 11 km en direction des falaises de Dingli.

La majeure partie de la balade s'effectuait sur route mais heureusement, le trafic y était faible. Malheureusement par contre, les villages traversés étaient peu intéressants, et le paysage assez sec et monotone (surtout quand il n'y avait pas de vue sur la mer).

Aux deux tiers de la randonnée, nous avons cependant particulièrement aimé traverser la vallée de Fawwara, véritable oasis de verdure et ancien site préhistorique datant de l'âge de bronze.

Au delà de cette vallée, il fallait suivre un sentier qui offrait de jolies vues sur les falaises de Dingli. Il rejoignait une route qui nous a conduit jusqu'à la chapelle de Sainte-Marie-Madeleine, offrant également un panorama sur les falaises.

A proximité de cette chapelle, nous avons pris un bus en direction de la ville de Mdina, pour une dernière visite sur l'ile de Malte.

La ville de Mdina est située sur une colline, au centre du pays. Construite par les Grecs, puis occupée successivement par les Romains, les Arabes, les Normands et les Espagnols, cette ancienne capitale chargée d'histoire a conservé tout son caractère moyenâgeux.

Entourée de remparts, elle n'est qu'un entrelacs de placettes et de ruelles où nous avons pris plaisir à flâner.

Nous avons aussi eu envie d'y visiter le musée "The Knights of Malta" afin de nous familiariser de manière ludique avec l'histoire du pays et de ses chevaliers, Et une fois cette visite terminée, nous avons dégusté une délicieuse part de gâteau dans le tea-room Fontanella recommandé par le Routard. Miam!

Puis, nous avons pris le bus pour rentrer à La Valette.

Pour les fans de la série Game of Thrones, sachez que Mdina a plusieurs fois servi de lieu de tournage au cours de la première saison.

Après ces trois jours sur l'ile de Malte, nous avons pris un ferry depuis Cirkewwa vers l'ile de Gozo. Nous y avons passé 5 jours à randonner, mais pas que.

Entre autres, nous avons aussi fait un aller-retour en bateau (10 €/p, avec Comino Ferries Service) depuis Mgarr vers l'ile de Comino, la plus petite des trois iles principales de l'archipel.

Située entre les iles de Malte et de Gozo, Comino fait 3 km carrés et ne possède qu'une poignée d'habitants voués au tourisme. Ancien repaire de pirates, elle est désormais réputée pour ses grottes marines, ses sites de plongée et son Blue Lagoon.

Ce "lagon bleu" est en réalité un détroit formé par la proximité entre l'ile de Comino et celle de Cominotto, une toute petite ile voisine. L'eau qui y circule est très pure et peu profonde, lui donnant ainsi l'apparence d'une piscine aux eaux turquoises.

Nous espérions pouvoir y nager, mais comme la minuscule plage était déjà prise d'assaut à notre arrivée, nous n'avons fait qu'admirer le lagon avant de (fuir) marcher vers la plage plus paisible de Santa Marija Bay. C'était ainsi l'occasion de découvrir une partie de l'ile avant de profiter d'un peu de repos à la plage.