Première partie de notre roadtrip en Toscane. Découverte du Chianti et de ses petits villages médiévaux.
24 avril 2019
1 jour
Partager ce carnet de voyage
Carte de la Toscane
Carte de la Toscane

En avril 2019, j'ai eu envie de me rendre en Toscane avec mon compagnon. Cette région d'Italie me faisait rêver avec sa belle campagne vallonnée, ses petits villages médiévaux, et ses villas entourées de cyprès.

Bordée par la mer Tyrrhénienne à l'ouest, et par la chaîne des Apennins à l'est, la Toscane offre des paysages plus variés que ce qu'on croit.

Comme nous n'avions que 6 jours à lui accorder, nous avons préféré ignorer ses kilomètres de côte, ses îles et ses grandes villes célèbres, comme Florence, Pise ou Sienne.

Nous nous sommes concentrés sur la campagne toscane en explorant principalement les territoires du Chianti, du Val d'Orcia, du Crete Senesi et du Val d'Elsa.

Pour nous rendre en Toscane, nous sommes partis de Belgique en voiture. Après avoir traversé la France et la Suisse, nous avons fait une étape d'un jour à Domodossola, dans le nord de l'Italie. C'était l'occasion de découvrir de belles vallées de montagnes, des gorges mystérieuses et des petits villages d'une autre époque.

Ensuite, il nous restait environ 550 km à parcourir pour rejoindre notre premier logement en Toscane, dans le village de Torrenieri.

En Italie, certains tronçons d'autoroutes sont soumis à des péages.

Après être passés à proximité de Milan, Bologne et Florence, nous avons quitté l'autoroute pour prendre la route scénique SR222 et nous enfoncer dans la région du Chianti.

La région du Chianti s'étend entre Florence et Sienne. Cette position en a fait l'objet de nombreuses guerres entre les deux villes. Et pendant de nombreux siècles, les grandes abbayes et les châteaux n'ont également eu de cesse de se disputer les terres agricoles au sein même du territoire.

De nos jours, le Chianti est en paix, et il est désormais réputé pour ses vins prestigieux. Ses collines sont donc couvertes de vignes. Mais des oliveraies, des bosquets et de belles villas entourées de cyprès s'intercalent également dans le paysage.

Très vite, nous avons fait un premier arrêt dans le village de Montefioralle, à proximité de Greve in Chianti. Ce fut notre premier coup de cœur en Toscane.

Perché sur une colline, le village était minuscule. Le guide du Routard ne lui accordait que deux étoiles, mais pour nous, il était parfait avec ses petites maisons en pierre, ses ruelles pavées et sa muraille qui en faisait le tour.

La vue depuis Montefioralle était à l'image du village. Le Chianti s'étendait devant nous et nous avions hâte d'en découvrir le reste.

Après une petite heure d'exploration, nous avons donc repris la route SR222 en direction de Radda in Chianti.

Ce village était lui aussi stratégiquement positionné sur une colline. Plus grand que Montefioralle, il ne nous a pas autant marqué. Je n'ai d'ailleurs pris aucune photo de son centre historique! La vue que Radda in Chianti offrait sur la campagne était cependant très agréable et cette étape fut l'occasion de manger notre première (et pas la dernière) glace italienne. Miam!

La visite terminée, il nous restait un peu plus d'une heure de route pour atteindre Torrenieri.

Bien entendu, le trajet a été ponctué de quelques arrêts photos! Ces clichés pris sont l'occasion de vous montrer à quel point les vignes et les collines boisées ont presque subitement laissé place à des prairies sans fin quand nous avons quitté le Chianti.

Bien que très réputé, le territoire du Chianti n'était en effet pas l'objectif principal de notre voyage en Toscane.

C'était son territoire voisin, le Val d'Orcia, qui m'attirait et nous allions y passer trois jours :