× Chère communauté,
Suite à l’incendie au sein des bâtiments de notre hébergeur OVH, à Strasbourg mercredi 10 mars 2021, nous ne pouvions plus accéder au site ! L’accès a été rétabli par notre équipe mais nous n’avons pas accès aux photos pour le moment. Dans l’attente de réponses de la part d’OVH quant au devenir des photos mises en ligne avant le 10 mars 2021, vous pouvez de nouveau réutiliser le site sans risque et ajouter de nouvelles photos !
La Team MyAtlas
Première partie du voyage. Découverte de Bangkok, du parc national de Khao Yai, et des temples d'Ayutthaya.
Du 13 au 31 décembre 2012
19 jours
Partager ce carnet de voyage

Après un voyage en Inde en janvier 2012 avec une amie, je n'avais qu'une envie : découvrir d'autres pays d'Asie.

Moins d'un an plus tard, je m'envolais donc pour un séjour de deux mois en Thaïlande!

Cette fois, j'ai emmené mon compagnon dans mes valises pour découvrir une partie du pays avec lui. Puis j'ai rejoint mon amie (toujours en train de barouder en Asie) pour participer avec elle à un projet de volontariat dans l'ouest de la Thaïlande.

Je garde de merveilleux souvenirs de ce pays et c'est pour cela que j'ai eu envie de rédiger ce carnet huit ans plus tard.

Il ne pourra donc pas vous donner d'informations récentes, en ce qui concerne les prix et les moyens de transport, mais il vous fera découvrir une partie de la Thaïlande et il vous apportera peut-être quelques idées lors de la préparation de votre propre voyage.

Quand on pense à la Thaïlande, on imagine des plages et des iles paradisiaques. C'est d'ailleurs ce que Google nous montre en premier. Mais comme vous allez le voir, la Thaïlande est plus que cela. Et c'est tant mieux, car mon compagnon et moi n'aimons pas trop les vacances à la plage.

Nous avons donc plutôt préféré découvrir le nord et le centre du pays, riches en villes historiques et en paysages vallonnés, mais plus pauvres en plages que le sud.

On dit que la Thaïlande est une destination facile pour les touristes et ce fut le cas. Nous n'avons rencontré aucunes difficultés particulières au cours de nos visites ou lors de nos déplacements (en train et en bus).

Arrivée à Bangkok

Nous avons atterri à Bangkok en début de soirée. Un taxi nous a alors déposé devant notre hôtel, le Rambuttri Village Inn. Celui-ci existe toujours et est une usine à touristes, mais à l'époque, j'avais trouvé sa localisation très intéressante. Il se situe dans la rue "Soi Rambuttri", animée mais pas trop, et riche en restaurants et magasins adaptés aux voyageurs.


Premier jour à Bangkok

Après un réveil difficile dû au décalage horaire, nous nous sommes rendus à pied jusqu'au Ko Ratanakosin, le plus ancien quartier de Bangkok. En pantalons et les bras couverts pour pouvoir accéder aux différents temples et palais que nous voulions visiter, nous avions chaud, trèèèèès chaud.

Nous avons commencé les visites par le Wat Phra Kaew (Temple du Bouddha d'Emeraude), un grand complexe contenant de nombreux temples et bâtiments richement décorés dont le "Grand Palais", encore utilisé par le roi pour certaines cérémonies officielles. Nous avons aussi pu y découvrir le "Queen Sirikit Museum of Textiles" renfermant une collection de tissus et vêtements traditionnels thaïlandais.

Ensuite, nous avons flâné le long de la rue "Maha Rat" où se trouvait un marché aux amulettes, avant de manger dans le restaurant "Rub Aroon" recommandé par le Lonely Planet.

Puis, direction le Wat Pho, un ensemble de temples qui abritent un bouddha couché de 46 m de long ainsi qu'une école de massage traditionnel thaïlandais.

Une fois la visite terminée, il était temps de rentrer à l'hôtel.

En suivant un des canaux qui traversent la ville, nous avons découvert un autel sur lequel trônait un cochon doré. Il s'agissait du mémorial "Sahachat" offert en 1913 à la reine de l'époque. De nos jours, ceux qui sont nés au cours d'une année du cochon viennent s'y recueillir. Ce n'était pas notre cas, donc nous avons passé notre chemin.


Deuxième jour à Bangkok

Pour notre deuxième jour dans la capitale, nous nous sommes levés tôt car nous voulions découvrir un marché flottant.

Tout comme Venise, Bangkok a été construite autour de nombreux canaux (appelés "khlong"). Les marchés étaient alors organisés autour de ceux-ci et consistaient en divers pontons autour desquels des vendeurs en pirogues (long tail boats) proposaient leurs produits. Aujourd'hui encore, certains de ces marchés flottants ont toujours lieu.

Le plus connu est celui de "Damnoen Saduak". Mais il est situé à l'extérieur de Bangkok et nous avons donc préféré explorer le marché de "Taling Chang", plus proche du centre (et ouvert le week-end uniquement).

Dans la rue qui menait au canal, des stands "classiques" proposaient des plantes et de la nourriture. Nous y avons dégusté du "sticky rice" emballé dans des feuilles de banane. Miam!

Sur l'eau, les vendeurs en bateaux proposaient surtout des plats à emporter. Mais les regarder s'affairer sur leur cuisine flottante tout en discutant avec les locaux était une expérience intéressante.

Après avoir fait le tour du marché, nous nous sommes dirigés vers le Chao Phraya, le fleuve qui sépare Bangkok en deux. Nous y avons pris un bateau-bus afin d'avoir un autre point de vue sur la ville.

D'un côté, se trouvait la ville moderne, et de l'autre, les temples et les maisons sur pilotis.

Après cette excursion sur l'eau, nous avons sûrement dû manger quelque part (mais où ?) avant de marcher jusqu'au temple Wat Saket, perché sur une colline appelée "Mont D'or".

Ce fut notre dernière visite de la journée. Nous sommes alors rentrés en prenant le bateau-bus sur un des canaux principaux de la ville.

Des milliers de chauve-souris

Le lendemain matin, nous nous sommes levés très tôt pour prendre un taxi jusqu'à la gare centrale de Bangkok (Hualamphong). Nous y avons acheté des billets en deuxième classe pour le train "rapide" de 06h40 en direction de Pak Chong. Le train n'avait rien de rapide cependant, et nous sommes arrivés vers midi, avec une heure de retard.

Après un coup de téléphone, le gérant de notre hôtel (Greenleaf Guesthouse) est venu nous chercher. Nous avons mangé dans leur restaurant en attendant l'activité prévue l'après-midi. La guesthouse organise en effet des excursions dans le parc national et dans les environs. Celle de l'après-midi avait lieu en dehors du parc.

Une fois entassés à l'arrière d'un pick-up avec les autres participants, notre guide nous a d'abord conduits vers la "Ban Tha Chang Spring", un basin aux eaux turquoises fréquenté par les locaux. Puis il nous a menés jusqu'à une grotte située non loin d'un temple. Nous y avons reçu quelques explications sur les animaux adaptés à vivre dans ce genre de cavités.

Ensuite, il était temps de nous rendre au pied d'une colline afin d'observer le spectacle fascinant de milliers (millions?) de chauve-souris sortant chasser à la tombée de la nuit.


Visite du parc de Khao Yai

Après une bonne nuit, sans rêver de vampires ni de chauve-souris suceuses de sang, nous nous sommes à nouveau entassés dans le pick-up pour une journée d'exploration du parc de Khao Yai.

Ce parc inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco est le plus ancien de Thaïlande. Couvert de forêts tropicales et de savanes, il s'étend sur plus de 2000 km2 et s'élève au-delà de 1000 m d'altitude.

Notre guide s'est d'abord arrêté au "Visitor centre" pour nous laisser explorer brièvement les environs. Au bord d'une rivière se trouvaient quelques "sambars" peu farouches, un énorme varan (que j'ai d'abord pris pour un crocodile), et une tortue qui prenait un bain de soleil.

Nous avons ensuite commencé l'exploration du parc avec notre guide. Equipés de guêtres en tissu contre les tiques (ou les sangsues en saison humide!), nous pouvions pénétrer dans un fouillis d'arbres étrangleurs et de lianes.

De temps en temps, notre guide nous montrait ici un serpent jouant au caméléon sur une branche, là un calao perché sur un arbre ou là encore, un scorpion caché au fond d'un trou (et qu'il a attrapé pour nous le montrer!!!).

Après la forêt, c'est la savane que nous avons traversée avec comme objectif de rejoindre le poste d'observation de "Nong Pak Chi".

Un point d'eau se trouvant à proximité, il est parfois possible d'y observer des éléphants venant s'abreuver. Mais à midi, ils restaient bien cachés, ce qui nous a donné l'occasion de pique-niquer.

De retour à la voiture, le guide nous a conduits jusqu'à la "Haew Suwat Waterfall".

Cette jolie cascade de 20 m de haut est célèbre car elle a été utilisée pour une scène du film "The Beach" (2000) avec l'acteur Leonardo Di Caprio.

Puis, il a roulé dans le parc à la recherche des éléphants sauvages. Ceux-ci s'observent parfois en groupe sur la route, mais ce jour-là, ils étaient plus discrets.

Alors que notre guide pensait abandonner la recherche, deux d'entre eux ont cependant décidé de pointer le bout de leur trompe avant de vite retourner se cacher dans la forêt.

Pour plus d'informations sur les possibilités de logements et de randonnées dans le parc :

https://www.thainationalparks.com/khao-yai-national-park

Arrivée à Ayutthaya

Après avoir découvert la faune et la flore thaïlandaise, nous avons repris le train, en direction cette fois d'Ayutthaya, au nord de Bangkok.

Ayutthaya a été la capitale de la Thaïlande (anciennement Siam) pendant un peu plus de 400 ans. Construite en grande partie sur une île formée par la confluence de deux fleuves, elle regorge aujourd'hui de nombreux temples en ruine, témoins du glorieux passé de la ville.

Pour plus de facilité, nous avions donc réservé un hôtel situé sur l'île et à proximité des temples (Sherwood Guesthouse). La gare étant positionnée de l'autre côté du fleuve, nous avons d'abord dû prendre un ferry. Puis, faisant attention à notre budget, nous avons marché avec nos gros sacs à dos jusqu'à la guesthouse située 1 km plus loin. Mauvaise idée ! Vu la chaleur, nous sommes arrivés rouges et trempés...

Rien de grave cependant car nous avions prévu de passer le restant de l'après-midi à nous reposer tout en profitant de la piscine de l'hôtel. Nous avons donc bien vite pu nous rafraichir.

Au soir, nous sommes repartis à pied vers le fleuve (sous des températures plus clémentes heureusement) afin de manger dans le restaurant "Baan Kun Pra" recommandé par le Lonely Planet. Nous avons pu y profiter d'une ambiance paisible sur la terrasse tout en regardant passer les ferrys et les bateaux de croisière.


Visite du parc historique d'Ayutthaya

Le lendemain, nous avons loué des vélos à l'hôtel. Les routes étant relativement plates, c'était un moyen rapide d'atteindre les temples disséminés un peu partout sur l'île et de l'autre côté du fleuve.

Nous avons tenté d'en voir un maximum, mais nous ne les avons pas tous visités. Le "Wat Phra Si Sanphet", le "Wat Phra Mahathat" et le "Wat Yai Chai Mongkon" sont ceux que nous avons choisis, et ils nous ont beaucoup plu.

Après toutes ces visites, nous avons été manger dans le même restaurant que la veille. Puis, nous sommes rentrés à l'hôtel pour prendre une douche et faire le check-out (autorisé au-delà de midi).

Nous avons alors patienté dans le lobby un petit moment avant de nous rendre jusqu'à la gare. Cette fois, nous avons été plus malin que la veille et nous avons pris un tuk-tuk, c-à-d un taxi bon marché se présentant comme un tricycle motorisé et transformé en voiturette de golf.

Pas question d'arriver tout transpirants à la gare. A 21h, nous allions en effet embarquer dans un train de nuit en direction de Chiang Mai, tout au nord de la Thaïlande.

Et pour la suite du voyage, c'est ici :