Deuxième partie de notre voyage à Malte. Nous découvrons cette fois la paisible ile de Gozo.
Mai 2015
8 jours
Partager ce carnet de voyage
Le réseau de bus de Gozo
Le réseau de bus de Gozo

En mai 2015, je suis partie à Malte avec mon compagnon.

Après avoir passé 3 jours sur l'ile principale du pays, nous avons pris le ferry pour découvrir l'ile de Gozo, moins peuplée et plus orientée vers le tourisme de randonnées.

Nous y avons passé 5 jours à marcher le long des sentiers côtiers et à profiter des jolies plages. Notre logement se trouvait dans la ville de Victoria, au centre de l'ile, afin de faciliter nos déplacements en bus. Si vous décidez de loger également dans cette ville, ne manquez pas le restaurant Maldonado. Nous nous y sommes régalés à plusieurs reprises.

Le sentier côtier de Gozo
Le sentier côtier de Gozo
 Les sentiers côtiers de Gozo

Le jour de notre arrivée à Gozo, à peine nos affaires déposées dans notre Bed and Breakfast (Anna Karistu), nous avons pris le bus vers la magnifique plage de Ramla Bay, au nord-est de Gozo.

Nous avons d'abord été l'observer depuis le point de vue "Calypso's cave", avant de descendre vers son sable orangé et sa statue de la Vierge posée en plein milieu.

Après quelques photos, nous avons quitté la plage. En marchant le long de la route (3,3 km), nous nous sommes dirigés vers la baie suivante : San Blas Bay.

Plus petite et plus sauvage, elle n'était accessible que par une longue pente qu'il allait falloir remonter par après. Cette fois, nous avons pris le temps de profiter de son sable ocre et de quelques plongeons dans les vagues.

Ensuite, direction Dahlet Qorrot, notre dernière étape du jour.

En suivant le sentier côtier à travers une vallée cultivée (2,8 km), nous sommes arrivés dans ce petit port qui avait un air de bout du monde. Il était entouré de falaises dans lesquelles avaient été creusés des hangars (ou cabines de plage?) aux portes colorées.

Après une pause goûter sur les marches menant à la minuscule plage (couverte d'algues à cette saison), nous sommes repartis vers le village de Nadur (2 km), où nous avons pris le bus pour Victoria.

Le lendemain, nous avons d'abord fait une excursion en ferry (décrite ici) jusqu'à l'ile de Comino.

Puis, après avoir profité de cette ile et de ses lagons jusqu'en début d'après-midi, nous sommes retournés vers Gozo et vers le port de Mgarr, où nous avons entamé notre randonnée du jour en direction de Sannat et Xlendi.

L'itinéraire offrait principalement de jolies vues sur la mer et sur les falaises de la côte sud, mais il permettait aussi d'observer quelques salines ainsi que le fort Chambray, dominant des cultures en terrasse (déjà récoltées en mai !).

Au tiers de la randonnée, nous avons rejoint la baie de Mgarr Ix-Xini. Semblable à un fjord, elle abritait un petit port pourvu d'un restaurant et d'une plage microscopique.

Nous l'avons contournée pour poursuivre le long des falaises en direction de Xlendi, une autre jolie baie (décrite dans le dernier chapitre de ce carnet).

Mais ayant le soleil en permanence dans les yeux, et étant fatigués par nos baignades sur l'ile de Comino, nous avons préféré interrompre notre randonnée après que nous ayons rejoint le point de vue "Ta Cent".

Celui-ci était situé à proximité du village de Sannat où nous avons pu prendre le bus en direction de Victoria.

Pour notre troisième jour à Gozo, nous sommes partis découvrir la côte ouest au moyen d'une nouvelle randonnée (10 km). Elle débutait à Kercem, juste à côté de la ville de Victoria, et comme notre bed and breakfast se situait à proximité, nous nous y sommes rendus à pied.

Après avoir donc rejoint le point de départ officiel de la balade (et du sentier côtier), nous avons traversé la campagne et le village de Santa Lucija en direction de l'ouest.

L'itinéraire nous a ainsi conduits jusqu'au point de vue Wardija Point à partir duquel les paysages m'ont semblés plus intéressants.

Nous longions désormais la mer, le long des falaises, et nous avions droit à de magnifiques vues sur l'Azure Window, une arche rocheuse qui s'est malheureusement effondrée en 2017 (et qui apparait dans une scène de Game of Thrones).

Avant de rejoindre l'arche, le sentier se dirigeait d'abord vers la Dwejra Bay, en partie fermée par la présence du Fungus Rock. A l'époque des chevaliers de Saint-Jean, ce rocher était bien gardé car il y poussait une plante très recherchée pour ses propriétés médicales réputées.

Après avoir tenté de repérer cette fameuse plante, nous avons mis le cap vers l'Azure Window et le restaurant de même nom. Nous y déjeuné en profitant d'une vue sur la "mer intérieure", un petit lac ayant la particularité d'être relié à la mer par un tunnel naturel creusé dans les falaises le surplombant.

Puis, plutôt que nous rendre à proximité de l'arche pour la photographier de plus près, nous avons simplement pris le bus pour retourner nous reposer dans notre logement.

Le lendemain, nous étions de retour à Dwejra Bay (en bus) pour poursuivre notre découverte de la côté ouest et de la côte nord grâce au sentier côtier.

Celui-ci grimpait d'abord vers le sommet des falaises situés derrière la mer intérieure. Il nous offrait ainsi de magnifiques vues, avant de nous emmener vers la ville de San Lawrenz.

Après avoir traversé cette ville, le sentier quittait la côte et circulait dans la campagne. Le paysage y était très sec et il m'avait semblé affreusement monotone.

Ce n'est que lorsque nous avons rejoint la côte nord que le décors m'a à nouveau plu. L'érosion avait creusé ici une vague rocheuse, là une grotte marine, ici une gorge, ou là encore une véritable fenêtre dans la roche (celle de Wied il-Mielaħ).

Au fur et à mesure que nous avancions, des salines creusées par l'homme ont progressivement remplacé ces sculptures offertes par la nature. Elles s'étendaient sur plusieurs kilomètres et certaines d'entre elles dataient de l'Antiquité.

Arrivés à Marsalforn, nous avons d'abord fait une pause sur la jolie plage rocheuse de Xwejni avant de rejoindre la partie plus touristique de la ville pour y dénicher un restaurant.

Bien rassasiés, nous avons pris le bus pour Victoria pour un repos bien mérité après cette randonnée (10 km).

Pour notre dernier jour sur Gozo, pas de randonnée, ni de bottines au programme. Nous avions un peu de temps libre avant de reprendre le ferry pour l'ile de Malte, et nous en avons profité pour faire quelques visites.

Comme nous logions à Victoria, nous avons d'abord exploré la citadelle qui surplombait cette ville, "capitale" de l'ile. Aussi appelée Gran Castello, la citadelle était une véritable ville fortifiée qui abritait notamment une cathédrale, une ancienne prison et de nombreux bâtiments historiques, dont certains avaient été reconvertis en musées.

Nous avons ensuite pris le bus en direction de la baie de Xlendi. Comme nous n'avions pas eu le courage de randonner jusque là au cours de notre deuxième journée sur Gozo, nous avions très envie de voir ce que nous avions manqué.

Et nous n'avons pas été déçus. La baie était très jolie avec son eau turquoise.

Après avoir mangé dans un restaurant du port, nous avons flâné sur la jetée. Puis, curieux, nous avons suivi un sentier jusqu'à la tour gardant l'entrée de la baie. Le paysage était très beau et c'était une manière agréable de clôturer notre séjour sur Gozo.

Nous devions en effet rentrer ensuite en bus vers Victoria pour récupérer nos affaires au bed and breakfast, avant de prendre le ferry vers Malte. Notre avion décollait le lendemain matin et nous préférions loger à proximité de l'aéroport.