Troisième et dernière partie de notre voyage aux Pays-Bas. Notre roadtrip nous emmène le long de la côte ouest ainsi que dans les villes de Delft et Alkmaar.
Mai 2022
12 jours
Partager ce carnet de voyage

En mai 2022, je suis partie explorer l'ouest des Pays-Bas avec mon compagnon. Au programme : du gouda, des musées et châteaux, quelques promenades à pied et de belles balades à vélo à travers les polders.

Nous avons ainsi passé les 4 premiers jours de ce voyage à découvrir les villes de Dordrecht, Gouda et Woerden, puis les 4 jours suivants à visiter Muiden, Enkhuizen, Den Helder et l'ile de Texel.

Ensuite, nous avons suivi la côte ouest, et les découvertes que nous y avons faites seront décrites dans cet article.

Après avoir passé la matinée à explorer les environs de Den Helder à vélo, nous avons repris la voiture pour nous rendre dans la station balnéaire d'Egmond aan Zee, située plus au sud sur la côte ouest des Pays-Bas.

La ville se trouvait à 50 minutes de route et n'était qu'un point de chute pour la nuit avant nos excursions du lendemain. Mais nous avons tout de même été profiter de sa plage dont les vagues semblaient attirer les amateurs de kitesurf.

La plage était agrémentée de jolies corbeilles de plage. Ces larges fauteuils en rotin équipés de repose-pieds et d'un auvent sont en principe typiques des plages allemandes (où ils s'appellent "strandkorb"), mais ils avaient apparemment réussi à s'établir aux Pays-Bas.

En guise de dîner, nous avons mangé des frites sur la digue (on est belge ou on ne l'est pas !) et puis, nous avons entrepris d'explorer les dunes situées au nord d'Egmond aan Zee.

A proximité de la ville, ces Noordduinen abritaient de nombreux potagers cultivés par des particuliers. Un panneau à l'entrée indiquait que ces parcelles dataient du 19ème siècle et qu'elles avaient été destinées autrefois à la culture des pommes de terre.

Le lendemain matin, nous quittions Egmond aan Zee pour nous rendre à Alkmaar, située à 15 minutes de route.

Tout comme les villes de Gouda et Woerden, la ville d'Alkmaar possède une longue tradition fromagère. Des marchés au fromage s'y tiennent en effet depuis le fin du 16ème siècle. A l'époque, ces marchés permettaient aux producteurs de rencontrer les grossistes pour négocier la vente de leurs fromages, mais aujourd'hui ils ne servent plus qu'à entretenir le folklore et émerveiller les touristes.

A Alkmaar, ces marchés ont lieu les vendredis matins d'avril à septembre. Une fois que la vente des fromages a été négociée entre les fermiers et les grossistes en tablier, des "kaasdragers" (porteurs de fromage) les empilent sur des "civières" pour les amener vers des chariots le plus rapidement possible. Les fromages une fois transférés sur ces derniers sont alors emmenés vers la balance de la ville afin d'y être pesés.

Après le visite du marché et de la ville d'Alkmaar, nous avons repris la route pour nous rendre dans le parc national Zuid-Kennemerland, situé le long de la côte, à proximité de la ville d'Haarlem. Nous y avons effectué une agréable balade en vélo de 34 km à travers dunes et forêts de pins. L'itinéraire que nous avons suivi sera décrit dans un prochain carnet qui sera dédié à nos randonnées en vélo.

Puis, comme nous avions envie de voir quelques moulins de plus aux Pays-Bas, nous nous sommes rendus en voiture au lieu-dit "Molendriegang", une enfilade de trois moulins datant de 1672.

Ils pouvaient être observés dans leur ensemble depuis la Stompwijkseweg à Leidschendam, ou de plus près en se baladant sur le chemin asphalté les reliant.

Ensuite, direction la ville de Delft où nous avions prévu de passer deux nuits dans le B&B "Gasthuis 288", situé juste en bordure du centre historique de la ville, le long d'un joli canal. Sa localisation était très pratique pour découvrir la ville, mais pour se garer, ce fut une autre affaire car seuls les riverains étaient autorisés à stationner dans le quartier.

Nous avons donc eu le choix entre un parking couvert et payant, ou nous garer gratuitement en dehors du centre ville, sur la Oostsingel à proximité de la Vrijenbanselaan. Après avoir vite déposés nos affaires dans notre logement, nous avons opté pour la deuxième option qui n'était au final qu'à 5 minutes en vélo / 20 minutes à pied.

Attention, le centre historique de Delft est interdit aux voitures qui n'ont pas reçu l'autorisation préalable d'y circuler. Si vous devez vous y rendre pour déposer vos bagages à l'hôtel ou si votre gps vous y a emmenés, il faudra demander anticipativement ou rétrospectivement l'autorisation temporaire de le faire. https://parkerendelft.com/en/parking-counter/buy-day-exemption/


De retour au bed and breakfast, nous nous sommes reposés un peu avant de partir explorer la vieille ville. Puis, nous nous sommes mis à la recherche d'un restaurant où dîner.

Nous pensions au départ manger dans un restaurant proposant des plats typiquement hollandais, mais nous avons vite été interpelés par le grand nombre de restaurants indonésiens présents dans la ville. Du coup, nous avons fini par jeter notre dévolu sur le petit restaurant familial "De Parel van Flores" qui ne payait pas de mine mais qui nous a proposé de délicieux plats indonésiens.

Le lendemain matin, nous avons visité le musée Prinsenhof (13,50 €/pers) proposant diverses expositions dont une relatant l'histoire du prince Guillaume d'Orange et une autre retraçant celle de la fameuse faïence bleue de Delft.

Après la visite du musée, nous avons enfourché nos vélos pour nous rendre dans la campagne au sud-ouest de Delft. Nous y avons fait une balade de 50 km à travers les jolis villages et polders du Westland. Celle-ci sera décrite dans un prochain carnet.

Le lendemain, il était prévu que nous quittions Delft pour rentrer directement chez nous, en Belgique. Mais après avoir découvert tous ces beaux paysages printaniers hollandais, nous avons eu envie de faire une dernière balade à vélo aux Pays-Bas pour découvrir cette fois le fameux Plan Delta.

Projet de longue haleine et le plus grand du monde, cet ouvrage de défense anti-tempête se compose de multiples digues et barrages mis en place au niveau des différents bras de mer du sud-ouest du pays. Parmi ces bras de mer, Grevelingemeer, désormais un grand lac d'eau salée, est celui que nous avons choisi pour notre balade.

Et quelle balade ! 80 km pour en faire le tour avec le vent de face la moitié du temps, mais de beaux souvenirs pour clôturer notre voyage.