Lancez-vous avec nous dans un roadtrip à travers le Canada et les fameuses montagnes Rocheuses.
Juin 2014
2 semaines
Partager ce carnet de voyage

En 2003, je suis partie au Canada en tant qu'étudiante d'échange pour y apprendre l'anglais.

Déjà passionnée par la randonnée et la montagne, j'espérais en fait vivre au cœur des Rocheuses canadiennes, mais c'est dans une famille habitant au milieu du pays que j'avais atterri. Sur place, pas de montagnes, mais des champs à perte de vue !

Heureusement, ma déception ne fut que de courte durée car mes nouveaux amis et ma famille d'accueil ont vite rendu cette année d'échange inoubliable.

Dix ans plus tard, en 2014, j'y retournais afin de tous les revoir. Ce fut alors l'occasion de me lancer dans un véritable roadtrip car mes amis étaient désormais éparpillés aux quatre coins du pays. Et comme les Rocheuses étaient sur ma route, j'en ai profité pour enfin les explorer !

Mon roadtrip dans les Rocheuses a donc en fait commencé par un roadtrip à travers le Canada.

J'ai d'abord atterri à Winnipeg, dans la province du Manitoba, pour passer deux jours à (re)visiter cette ville en compagnie d'une de mes amies canadiennes.

Puis, accompagnée d'une autre amie (M.), je me suis lancée dans un roadtrip vers l'ouest, en direction des Rocheuses.

Au cours de notre trajet, nous avons d'abord traversé les provinces du Manitoba et du Saskatchewan. J'y redécouvrais avec plaisir ces paysages agricoles qui m'avaient semblés inintéressants à l'époque.

Nous passions parfois à proximité de voies ferrées sur lesquelles circulaient des trains de marchandises de plusieurs kilomètres de long et traversant le Canada. Certains faisaient le plein de grains dans de grands silos-élévateurs construits à proximité des rails.

Arrivées dans la province de l'Alberta, nous avons fait un arrêt à Lethbridge pour y observer le plus long et le plus haut pont ferroviaire à tréteaux en acier du monde. Il a été construit en 1909, afin de relier les mines de charbon de Lethbridge au reste du réseau ferroviaire, et de nos jours, il est toujours emprunté par de nombreux trains.

N'hésitez pas à regarder cette vidéo pour vous rendre compte de la hauteur du pont :

https://www.youtube.com/watch?v=uAJR1M8-MRs

En reprenant la route, nous nous sommes petit à petit rapprochées des Rocheuses. Nous avons alors découvert ce qui s'appelle 'The Frank Slide", un énorme éboulis provoqué par un glissement de terrain en 1903. Celui-ci avait enseveli toute une ville minière.

Un peu plus loin, nous étions heureuses de nous trouver face à nos premiers lacs de montagne canadiens : le Crownest Lake et son voisin, le Island Lake.

Nous ne nous sommes cependant pas attardées car une troisième amie nous attendait à Fernie, dans la province de Colombie-Britannique. Nous y avons célébré son mariage pendant deux jours, entourées d'un magnifique paysage de montagnes.

Kayak sur le Lake Revelstoke

Puis, nous avons laissé les nouveaux mariés pour nous diriger vers le Mount Revelstoke National Park situé du côté ouest des Rocheuses, en Colombie-Britannique.

Grande fan de sports de rame, mon amie M. y avait repéré le Lake Revelstoke, un énorme lac de barrage sur lequel il était possible de faire du kayak. Elle m'avait alors convaincue de faire une excursion de deux jours sur ce lac.

Après donc six heures de route depuis Fernie, nous sommes arrivées dans la ville de Revelstoke pour faire connaissance avec notre guide. Une fois les kayaks et le matériel de camping entassés dans un pick-up, nous avons longé le Lake Revelstoke sur une trentaine de kilomètres.

Notre guide s'est alors arrêté près de notre futur spot de camping pour préparer les kayaks et nous emmener faire un premier tour sur le lac.

Afin de ménager nos bras, il nous a fait faire un arrêt près d'une petite cascade, puis un autre dans une crique remplie de bois flotté.

De retour au point de départ (avec nos bras en compote malgré tout), notre guide a installé les tentes et préparé le repas, en insistant pour que nous nous reposions. Et après le repas, la soirée s'est terminée par les traditionnels marshmallows grillés au-dessus du feu. Miam !

Le lendemain matin, ce sont les bras tout courbaturés que nous avons repris nos pagaies pour un deuxième tour sur le lac, en direction cette fois d'un petit fjord.

Puis, il était temps de pagayer vers le campement et de rentrer à Revelstoke.

Le compagnie avec laquelle nous avons fait cette excursion existe toujours. Elle propose également des sorties en kayak de plus courte durée. N'hésitez pas à consulter leur site pour en savoir plus : http://www.naturalescapes.ca/


Revelstoke

Après avoir récupéré nos affaires chez le guide, nous avons passé le restant de la journée à flâner dans la ville de Revelstoke.

Celle-ci a été construite le long de la Columbia River, un des plus gros fleuves d'Amérique du Nord. Il alimente le barrage du Lake Revelstoke, puis il poursuit sa course en Colombie-Britannique, traverse une partie des Etats-Unis, et se jette dans l'Océan Pacifique.


Giant Cedars Boardwalk Trail

Le lendemain, après avoir dormi au Cube Boutique Hotel, nous avons repris la route vers l'est en suivant la Transcanadienne (route 1).

A peine 30 km plus loin, nous faisions déjà un arrêt pour effectuer une courte balade sur caillebottis dans une forêt de cèdres de plus de 500 ans.

A côté du parking, des chiens de prairie peu farouches se laissaient prendre en photo.

Pour plus d'informations sur le Mount Revelstoke National Park :

https://www.pc.gc.ca/fr/pn-np/bc/revelstoke/visit

En poursuivant toujours vers l'est, nous avons traversé le Glacier National Park (à ne pas confondre avec le parc de même nom situé dans le sud des Rocheuses, aux Etats-Unis).

Nous n'y avons pas randonné mais nous nous sommes cependant arrêtées au célèbre Rogers' Pass, le col de montagne qui a permis le passage du chemin de fer transcanadien à travers les Rocheuses.

Pour plus d'informations sur le Glacier National Park :

https://www.pc.gc.ca/fr/pn-np/bc/glacier/visit

La route 1 nous a ensuite menées dans le Yoho National Park, puis dans le Banff National Park.

Roadtrip dans les Rocheuses canadiennes

Nous avons passé deux jours dans chacun de ces parcs, à randonner et à nous régaler de beaux paysages de montagne. Mais afin d'alléger cet article, je vous parlerez de nos découvertes dans le carnet "Randonnées dans les Rocheuses canadiennes".

Ensuite, après avoir passé une semaine à explorer les Rocheuses canadiennes, il fut temps pour nous de rentrer vers Winnipeg. Mais avant de quitter Banff et l'Alberta, nous avons eu envie de faire un détour et nous rendre à Drumheller, au nord-est de Calgary.

La ville de Drumheller est connue pour ses fossiles de dinosaures, mais aussi pour sa situation au cœur d'une région dites de "badlands", aux paysages intrigants, créés par l'érosion.

Au sud-ouest de la ville, le long de la route 10, nous avons ainsi pu observer des "hoodoos" (cheminées de fées).

Et à l'ouest, sur la route 9, dans le Horse Shoe Canyon, il était possible de randonner parmi les mini-collines rocheuses que nous observions depuis la route.

Malheureusement, nous n'avons pas pu le faire car une longue route nous attendait encore, et d'autres amis (ainsi que ma famille d'accueil) nous attendaient avec impatience.

Si randonner dans le Horse Shoe Canyon vous intéresse, n'hésitez pas à consulter cette page :

https://adventurealberta.ca/horseshoe-canyon-hike/