Capitale de l'Ecosse, la ville d'Edimbourg est une bonne base d'exploration pour qui veut découvrir en quelques jours des lochs, des châteaux et des landes battues par les vents.
Juillet 2015
4 jours
Partager ce carnet de voyage

Pour qui aime la randonnée, l'Ecosse est un paradis. Son plus haut sommet ne culmine qu'à 1343 mètres, mais sa nature sauvage, ses landes sans fin, ses Highlands mystérieux et ses côtes déchiquetées compensent largement cette faible altitude. Sur cette terre de légendes et de traditions, le randonneur aura l'impression de se trouver dans un autre monde, où selkies, kelpies, licornes, fées et monstres nageant dans les lochs pourraient bien exister.

Certes, la météo y est capricieuse. On dit que l'été n'y dure qu'un jour. Et il est possible d'expérimenter les quatre saisons sur une même journée. Mais comme le dit le dicton: "il n’y a pas de mauvais temps, seulement des mauvais vêtements". Alors prévoyez vêtements chauds et imperméables, et partez découvrir l'Ecosse. Elle vous attend déjà aux portes d'Edimbourg!

Ce carnet vous décrit les randonnées et les excursions que j'ai eu l'occasion d'effectuer non loin de cette ville, au cours de précédents voyages en Ecosse (en 2005, 2015 et 2017). Ces idées d'escapades seront autant d'alternatives à un simple city-trip pour qui voudrait faire connaissance avec l'Ecosse le temps d'un long week-end.

Le site https://www.walkhighlands.co.uk/ est la bible des randonneurs en Ecosse. Vous y trouverez de nombreuses idées de balades et de randonnées.

Edimbourg est située dans le sud-est de l'Ecosse. Malgré son statut de capitale depuis 1532, c'est une ville à taille humaine que j'ai pu facilement découvrir à pied. Elle est desservie par un aéroport, et un bon réseau de bus la relie aux villes voisines.

Edimbourg ravira les amateurs d'histoire et d'architecture par ses quartiers de Old Town et de New Town. Celui du Dean Village les plongera dans une autre époque et dans une ambiance plus paisible.

Les fans d'Harry Potter, comme moi, pourront déguster une part de gâteau dans le café "Elephant House", où J.K. Rowling avait trouvé l'inspiration. Les amateurs de la série Outlander iront plutôt manger au "World's end", situés dans l'ancienne muraille. La boutique-musée "Tartan Weaving Mill and Experience" devrait également leur plaire.

Victoria steet / Dean Village /  The Meadows / Holyrood Palace /  Tartan Weaving Mill / New Town 

La ville est construite sur sept collines volcaniques. La plus centrale est Castle Rock. Elle est surmontée par le "Château d'Edimbourg". Au nord-est se trouve Calton Hill qui abrite divers monuments de style grec et qui offre une jolie vue sur la ville. Plus en périphérie, Costorphine Hill, Craiglockhart Hill, Braid Hill et Blackford Hill font la joie des promeneurs du dimanche. Le site "walkhighlands" décrit quelques balades à effectuer sur ces collines, ainsi que les bus à utiliser pour rejoindre le point de départ des promenades. https://www.walkhighlands.co.uk/lothian/edinburgh.shtml

Arthur's seat

Au sud-est, Arthur's seat est la plus haute des sept collines (250 mètres). Elle surplombe le palais de Holyrood où séjourne la reine lors de ses déplacements à Edimbourg. Arthur's seat est parcouru par plusieurs sentiers ; certains plus raides que d'autres. On y trouve les ruines d'une chapelle (15ème siècle), des petits lochs, des tourbières et des falaises appelées "Salisbury Crags". Selon les sentiers choisis, une balade en boucle passant par le sommet prendra environ deux heures.

Malgré le mauvais temps, j'avais adoré explorer cette colline au gré de mes envies, tout en bénéficiant d'une vue à 360° sur Edimbourg et ses environs.

Arthur's seat 

"Un loch est une étendue d'eau pouvant désigner tout autant un lac, un bras de mer, un fjord, un estuaire ou une baie. Un petit loch est aussi appelé lochan." (Wikipedia)

Les Pentland Hills font partie d'un parc régional qui s'étend sur 100 km carrés, depuis le sud-ouest d'Edimbourg jusqu'à la petite ville de Carlops. Elles consistent en un chapelet de collines de 500 mètres de haut en moyenne.

Elles sont couvertes de prairies et de landes de bruyère, mais on trouve également dans le parc, des réservoirs et quelques zones boisées. Un réseau de 100 km de sentiers permet d'explorer les collines à pied, à cheval ou en VTT.


Les Pentland Hills sont accessibles en bus depuis Edimbourg. Le site du parc fournit les numéros des bus à prendre en fonction du point de départ des balades. http://www.pentlandhills.org/

N'oubliez pas d'emporter votre coupe-vent car ça peut souffler fort sur la crête. Je m'étais presque envolée une fois arrivée au sommet de Carnethy Hill!

Pentland Hills 

A deux pas des Pentland Hills se trouvent le village de Roslin et la Rosslyn Chapel (9 £). Cette petite église du 15ème siècle est devenue célèbre grâce au livre "Da Vinci Code". Mais elle était déjà connue avant pour ses nombreuses sculptures d'inspirations celtiques, bibliques et païennes. Le seigneur de Roslin avait voulu créer à l'époque une oeuvre unique.

A la chapelle et à sa construction sont associées des légendes de meurtres d'apprentis, de franc-maçonnerie et de codes cachés. Ce n'est donc pas étonnant que Dan Brown l'ait mentionnée dans son roman.

Rosslyn Chapel 

Vous pourrez en apprendre plus sur ces légendes dans le Visitor Center. Il vous sera également possible d'y déguster des pâtisseries ou des sandwichs préparés à partir d'ingrédients fournis par des producteurs locaux. Parmi ces ingrédients, vous aurez peut-être, comme choix, du haggis. Ce plat traditionnel écossais, à base de panse de brebis farcie, est moins mauvais qu'il n'en a l'air. Ou bien c'est la balade au grand air dans les Pentland Hills qui m'avait donné grand appétit...

Pour en savoir plus sur la chapelle : https://www.rosslynchapel.com/

Attention, les photos sont interdites à l'intérieur.

Après une journée à randonner dans les collines, vous aurez peut-être envie de faire comme moi et de vous rendre à la côte. Celle qui se situe à l'est d'Edimbourg compte de nombreux clubs de golf mais aussi quelques jolies plages un peu sauvages, comme Gullane Beach et Yellowcraig Beach.

En poussant un peu plus loin, vous trouverez la jolie station balnéaire de North Berwick. Devenue populaire à la fin du 19ème siècle, elle a gardé son charme d'antan avec son petit port, ses maisons de briques rouges à même la plage et ses vieilles églises dédiées à St Andrews (le saint patron de l'Ecosse). Elle est accessible en train ou en bus.

West Bay Beach et le port de North Berwick 

A North Berwick, les familles et les amateurs d'ornithologie aimeront visiter le Scottish Seabird Centre, situé sur la jetée du port. Le centre propose diverses expositions, des espaces réservés aux enfants, et des webcams interactives postées sur différentes îles du Firth of Forth (cf chapitre suivant). https://seabird.org/index.php

A 10 minutes en voiture (ou 20 minutes en bus), un peu plus loin vers l'est, se trouve Tantallon Castle. Datant du 14ème siècle, ce château est fièrement perché au sommet des falaises. Il a la particularité d'avoir un énorme mur défensif de 15 mètres de haut faisant face à l'arrière-pays, alors que ses murs côté mer et falaises sont bas. Prenez garde à vous lors de la visite, car on dit que ce château est hanté.

Tantallon Castle 
The Islands of the Forth

Au nord d'Edimbourg se trouve The Firth of Forth, un estuaire où aboutissent différentes rivières écossaises. Il est parsemé de plusieurs îles appelées Islands of the Forth. De par leur position stratégique, des forts et/ou des phares ont été construits sur certaines de ces îles. Sur d'autres, ce sont des églises et des chapelles qui ont été érigées.

Désormais, les îles sont inoccupées et ce pour le plus grand bonheur des oiseaux marins et des phoques.

L’île de May (Isle of May) abrite la plus grande colonie de "macareux moine" de la côte est britannique. De la taille d'un pigeon, cet oiseau est aussi appelé "perroquet ou clown de mer" car il a un bec et des pattes rouges en période nuptiale. Afin de nourrir son poussin, il est capable de porter jusqu'à 30 petits poissons dans son bec. Les macareux moines sont présents sur l'île de May d'avril à juillet. Cependant, les excursions en bateau depuis Anstruther (deux compagnies) ou North Berwick (une compagnie) sont organisées jusque septembre. D'autres oiseaux séjournent en effet plus longtemps sur l’île de May et une colonie de phoques y vit toute l'année.

Macareux moine sur l’île de May  (Photo de T. B.)

L'île de Bass Rock, en face de North Berwick, possède quant à elle la plus grande colonie de "fous de Bassan" au monde. Ce grand oiseau est capable de plonger dans le mer à plus de 100 km/h sans s’assommer, pour atteindre une profondeur de 9 mètres. Le Scottish Seabird Centre (cf chapitre précédent) permet d'observer ces fantastiques plongeons de plus près lors d'excursions en bateau, organisées d'avril à septembre. C'est également lui qui organise des excursions vers l’île de May.

Je n'ai malheureusement pas encore eu l'occasion de visiter ces deux îles. Mais comme ce sont des excursions "nature" à proximité d'Edimbourg, j'ai jugé utile de déjà vous en parler.

En attendant, je vous invite à lire cet article de blog rédigé par une passionnée d'ornithologie qui s'est rendue en Ecosse et sur l’île de May. Elle m'a gentiment autorisée à utiliser une de ses photos pour illustrer ce chapitre. https://www.myatlas.com/tess4756/ecosse-ete-2017


Stirling est une petite ville située au nord-ouest d'Edimbourg. Ancienne capitale de l'Ecosse et occupant une position stratégique entre les Lowlands et les Highlands, elle a été le témoin de nombreuses luttes entre l'Angleterre et l'Ecosse.

La "bataille du pont de Stirling", au cours de la première guerre d'indépendance, en est un exemple célèbre. Sir William Wallace y est devenu un héros lors de sa victoire contre les Anglais en 1297.

Stirling est en effet située à proximité de la rivière "Forth" qui prend sa source dans les Trossachs (cf chapitre suivant) et se jette dans l'estuaire du "Firth of Forth" (cf chapitre précédent). A l'époque, les environs de la rivière étaient marécageux et le pont de Stirling était le seul permettant de la traverser. Ce fut donc tout naturellement le lieu de rencontre des Anglais et des Écossais.

Stirling Old Bridge 

D'abord en bois, le "Stirling bridge" a été remplacé vers 1500 par un pont en pierre. Celui-ci est aujourd'hui considéré comme un des plus beaux ponts à voûtes d'Ecosse. Et pour en vanter un peu plus ses mérites, sachez que les environs du pont sont très agréables et propices à une petite balade ou un pique-nique.

Si vous aimeriez en savoir plus sur Sir William Wallace et les autres héros Écossais, je vous invite à vous rendre au National Wallace Monument. Situé sur la colline "Abbey Craig", en dehors de la ville, son style néo-gothique lui donne un aspect un peu étrange et vous ne pourrez pas le manquer dans le paysage.

https://www.nationalwallacemonument.com/

National Wallace Monument 

Comme Edimbourg, Stirling est dominée par un château. Celui-ci a été le lieu de résidence et de couronnement de plusieurs rois et reines d'Ecosse. Du coup, vu son importance dans l'histoire écossaise, de grands travaux de rénovation y ont été réalisés ces dernières années. Rien que les nouvelles tapisseries qui ornent les murs du château depuis 2015 ont mis treize années à être tissées à la main, et ce pour la modique somme de 2 millions de pounds! Vous aurez certainement l'occasion de les admirer si vous ne faites pas comme moi, et que vous arrivez à Stirling avant l'heure de fermeture du château.😀

https://www.stirlingcastle.scot/

Stirling Castle 

Sinon, je vous propose de vous balader dans la partie historique de Stirling et d'emprunter le sentier de promenade The Back Walk. Il démarre en face de la "Central Library", au niveau de la "Corn Exchange Road", et fait le tour de la vieille ville en passant par derrière le château. Il vous permettra d'admirer les murs de fortification, le château, son cimetière et une église au drôle de nom, la "Holy Rude Church", qui était sous le patronage des seigneurs du château.

Depuis la promenade "The Back Walk" 

Situés au nord-ouest d'Edimbourg, au-delà de Stirling, les Trossachs sont un condensé des Highlands à la portée des randonneurs pressés. Ce parc national englobe les forêts du "Queen Elizabeth Forest Park", de beaux petits villages, des lochs de toutes tailles, des vallées encaissées et de petites montagnes. La plus haute, Ben Lomond, culmine à 974 mètres.

Les possibilités de randonnées y sont nombreuses. Autant les familles que les randonneurs chevronnés pourront trouver leur bonheur parmi la longue sélection de balades proposées par le site walkhighlands.

https://www.walkhighlands.co.uk/lochlomond/

J'y ai effectué deux randonnées ; la première sur le mont Ben A'an (461 m), à proximité du village d'Aberfoyle. Le chemin était boueux au départ, puis très rocailleux, mais la vue au sommet sur le loch Katrine était fantastique. L'eau de ce loch est très pure et il permet d'alimenter la ville de Glasgow en eau potable. Sur le loch Katrine, un bateau à vapeur propose des excursions d'une heure ou deux.

https://www.lochkatrine.com/

Ben A'an et le loch Katrine 

La deuxième randonnée a eu lieu sur la Conic Hill (361 m), à proximité du village de Balmaha cette fois. La première partie de la balade était assez facile et accessible à tous, mais la deuxième était plus boueuse et glissante. Le sommet offre une jolie vue sur l'immense loch Lomond. Celui-ci fait 37 km de long et jusqu'à 8 km de large. Sa superficie est plus grande que celle du Loch Ness. Lorsqu'on le longe en voiture sur la A82, on a tendance à oublier qu'il s'agit d'un lac et non un fleuve.

Près du village de Balmaha et sur les pentes de Conic Hill, de jolies vaches highlands apportent une petite touche "authentique" au paysage.

Conic Hill et le loch Lomond 

Si vous faites une recherche sur l'Ecosse dans "Google Images", les premières photos qui apparaissent sont celles de l’île de Skye, du château d'Eilean Donan et du viaduc de Glenfinnan. Ce n'est pas étonnant car ces lieux sont magnifiques (et aussi très touristiques).


Mais si vous avez prévu un voyage de courte durée et que vous aimez randonner ou explorer un lieu à votre aise, ne cédez pas à l'appel de ces photos. Depuis Edimbourg, l’île de Skye est à 5h30 de route, Eilean Donan à 5h, Glenfinnan à 4h, et Glencoe (qui n’apparaît pas d'emblée sur Google mais qui est tout aussi beau) nécessite 3h de trajet. Ces lieux sont plus éloignés et vous perdrez trop de temps en déplacements au détriment du temps passé sur place. Nombreux sont les voyageurs qui regrettent de n'avoir prévu qu'une journée pour explorer l’île de Skye.

Eilean Donan Castle / Glenfinnan viaduct / Glencoe / Isle of Skye

Tous ces magnifiques lieux méritent qu'on leur consacre plusieurs journées. Si la durée de votre séjour vous le permet et que vous voulez avoir des idées de randonnées et d'excursions, n'hésitez pas à consulter ce carnet:

https://www.lenemooquivoyage.eu/carnet/cinq-jours-randonnees-ile-de-skye-ecosse/t/470404

The Great Glen Way

La visite du Loch Ness et de son château, Urquart Castle, fait partie des tours organisés proposés depuis Edimbourg. Mais, le loch est-il a la hauteur de sa réputation et devrait-on faire quatre heures de route pour se rendre jusque là?

En 2005, j'ai traversé l'Ecosse d'Ouest en Est en marchant sur la "Great Glen Way" avec des amis. Cette randonnée de 120 km part de Fort William et aboutit à Inverness. Elle longe d'abord le Loch Lochy, puis le petit Loch Oich avant de suivre le Loch Ness. Ce dernier est allongé et s'étend sur 39 km.

Pour l'avoir donc parcouru sur toute sa longueur, je pense que le Loch Ness est assez décevant. Il est tellement long qu'il ressemble à un large fleuve vu depuis ses rives. En prenant de la hauteur, la vue s'améliore grandement mais malgré tout, les paysages ne seront pas fort différents de ceux rencontrés dans les Trossachs, bien plus près d'Edimbourg.

Loch Ness  

Donc, à ceux qui n'auraient que quelques jours à accorder à l'Ecosse, je leur conseillerais d'éviter la région du Loch Ness pour ne pas perdre de temps dans les trajets. Pour les autres, elle a de très beaux paysages à offrir, aussi bien à proximité du loch que plus au sud, dans les Cairngorms.

Lochy River / Loch Lochy /  Loch Lochy (Kilfinnan) / Caledonian Canal /  Invermoriston /  Abriachan moors

Je n'ai pas encore eu l'occasion de m'y rendre mais si l'occasion se présente, ces derniers feront certainement partie d'un quatrième voyage en Ecosse. Les Cairngorms sont une chaîne de montagnes constituant un grand plateau d'altitude et couvertes de toundra et de forêts. Le climat y étant plus froid qu'ailleurs en Grande-Bretagne, on peut y croiser des animaux adaptés à des conditions plus extrêmes, tels que des rennes, des lièvres variables et des grands tétras.