× Chère communauté,
Suite à l’incendie au sein des bâtiments de notre hébergeur OVH, à Strasbourg mercredi 10 mars 2021, nous ne pouvions plus accéder au site ! L’accès a été rétabli par notre équipe mais nous n’avons pas accès aux photos pour le moment. Dans l’attente de réponses de la part d’OVH quant au devenir des photos mises en ligne avant le 10 mars 2021, vous pouvez de nouveau réutiliser le site sans risque et ajouter de nouvelles photos !
La Team MyAtlas
Deuxième partie de notre roadtrip en Bavière. Nous découvrons le lac de Königssee dans le parc national de Berchtesgaden, et nous randonnons vers l'Obsersee puis la Eiskapelle.
Septembre 2019
5 jours
Partager ce carnet de voyage

En septembre 2019, je suis partie découvrir le sud de la Bavière avec mon compagnon.

Au cours de notre roadtrip, nous avons d'abord randonné dans l'ouest de la Bavière, du côté de Garmisch-Partenkirchen (une station de ski au nom imprononçable). Puis, nous nous sommes déplacés vers l'est afin d'explorer le parc national de Berchtesgaden pendant trois jours.

Pour notre première journée dans le parc, nous avons découvert le lac de Königssee et les beaux paysages qu'il est possible d'observer en randonnant depuis ses rives.

Le lac de Königssee
Le lac de Königssee

Nous avons donc commencé la journée par un tour en bateau sur l'attraction phare du parc : le lac de Königssee. Entouré de montagnes aux pentes escarpées, cet ancien glacier ressemble désormais à un fjord mystérieux.

Le Königssee fait environ 8 km de long sur 1 km de large. Il a par endroit une profondeur de 190 mètres, et il a la particularité d'être un des lacs les plus propres d'Allemagne. Depuis 1909, seuls les bateaux électriques peuvent y circuler.

Ce sont les successeurs de ces bateaux qui embarquent désormais toutes les demi-heures les nombreux touristes désireux de faire le tour du lac. Il ne faut cependant pas être pressé car ils avancent plutôt lentement et il leur faut 2 h pour revenir au point de départ. Mais ce sera alors l'occasion de faire plein de belles photos !

On accède au lac via le village de Schönau am Königssee. Après s'être garé sur un grand parking payant sur la "Seestrasse", il suffit de suivre cette rue jalonnée de boutiques de souvenirs jusqu'à l'embarcadère.

Rien que la vue depuis celui-ci avec ses hangars à bateaux en bois vaut le détour.

Une fois en route, le bateau croise la "Christlieger" (la seule île du Königssee), la cascade de Schrainbach, ainsi que le "Reitl", une zone déboisée et occupée par un abris de chasse.

Il s'arrête face à une falaise, et son conducteur joue alors un air de trompette pour montrer qu'un écho se produit sur le lac.

Puis il se dirige vers St. Bartholoma, une petite péninsule qui abrite une magnifique église dédiée à Saint-Barthélemy (le patron des agriculteurs alpins), ainsi qu'un pavillon de chasse transformé en auberge, et divers bâtiments aux charmes anciens.

N'hésitez pas à y faire un tour ! C'est aussi le point de départ de plusieurs randonnées.

De retour de balades, vous pourrez vous récompenser d'un plat de Kaiserschmarren, une spécialité autrichienne constituée d'une crêpe épaisse, coupée en grosses lanières, saupoudrée de sucre glace et accompagnée de compote. Miam, miam !

En reprenant le bateau vers l'extrémité du lac, vous observerez d'abord un hangar à bateaux qui vous offrira à lui seul un très beau tableau.

Puis, vous arriverez au bout du lac où se trouve l'arrêt Salet. Il mérite lui aussi d'être exploré à pied et c'est le point de départ de randonnées.

Pour plus d'informations concernant les horaires et les tarifs des bateaux :

https://www.seenschifffahrt.de/en/koenigssee/

Si la météo le permet, n'hésitez pas à prendre le téléphérique pour rejoindre le sommet du mont Jenner (1874 m) depuis Schönau am Königssee.

Au point de vue "Königsblick", vous pourrez observer le lac dans toute sa splendeur. https://www.jennerbahn.de/der-koenigsblick/

Depuis l'arrêt Salet, nous avons effectué une une randonnée de 2h A-R

Randonnée Salet-Obersee-Fischuntelalm (Königssee, Berchtesgaden, Bavière)

La première partie de cette balade est accessible aux familles avec poussette. Elle mène en une vingtaine de minutes à l'extrémité d'un magnifique lac : l'Obersee.

De couleur turquoise (comme beaucoup de lacs bavarois), il a un charme fou avec ses hangars à bateaux en bois

La difficulté de la randonnée augmente alors pour ceux qui voudraient poursuivre jusqu'à l'autre extrémité du lac. Le chemin devient en effet plus étroit et grimpe le long d'une falaise tout en surplombant le lac.

Il redevient ensuite plus facile et aboutit près d'un deuxième hangar à bateaux.

Un peu plus loin se trouve la Fishunkelalm, une petite ferme installée là depuis plusieurs siècles. Ses vaches pâturent dans les alpages en été, et retournent par bateau de l'autre côté du Königssee pour l'hiver.

La ferme propose des boissons, quelques snacks ainsi que des tartines au jambon ou au fromage du pays.

En traversant les alpages, il est possible de se rendre jusqu'à la cascade de Röthbachfall, la plus haute cascade d'Allemagne (470 m). Il ne sert à rien de s'en rapprocher de trop près cependant, car elle sera alors cachée par les arbres.

Nous avons donc préféré l'admirer de loin avant de retourner vers le Königssee.

Après avoir repris le bateau sur le Königssee, nous avons débarqué à l'arrêt St. Bartholoma afin de randonner (3h A-R) jusqu'à la Eiskapelle, un névé qualifié de "Chapelle de Glace".

Randonnée St Bartholoma - Eiskapelle (Königssee, Berchtesgaden, Bavière)

Bien que située à seulement 850 m d'altitude, la Eiskapelle est présente toute l'année. Elle se trouve en effet au pied de l'imposant Watzmann (2713 m) duquel s'élancent des avalanches en hiver et au printemps. Ces chutes de neige l'alimentent ainsi régulièrement.

La première partie de la balade s'effectuait sur un sentier à travers bois.

Après 1 heure d'ascension, les arbres laissaient subitement place à une vallée occupée en son centre par le torrent Eisbach (ou Eisgraben).

Un panneau nous indiquait que la suite du chemin n'était pas entretenue et qu'il fallait un pied sûr et de bonnes chaussures pour rejoindre la chapelle.

Nous comprendrons ensuite pourquoi quand il a fallu traverser le torrent à gué, puis un éboulis.

Mais cela nous permettait ainsi de nous rapprocher d'une première langue de glace, puis plus haut, d'une plus petite. Nous supposons que la Eiskapelle correspondait à la plus grande.

Couvertes de cailloux, elles avaient toutes les deux un aspect sale et gris qui leur permettait presque de se fondre dans le paysage rocheux. Mais vues de plus près, elles prenaient une toute autre apparence.

Comme il faisait très froid à proximité de ces frigos géants, nous ne nous sommes pas attardés. Après avoir retraversé l'éboulis et le torrent, nous avons repris le même chemin qu'à l'aller pour retourner vers St Bartholoma et reprendre le bateau.

Certaines années, la Eiskappelle renferme de véritables grottes de glace. Bien que très tentant, et bien que d'autres aient déjà pris le risque d'y pénétrer pour les photographier, il ne faut surtout pas les explorer. C'est très dangereux car la glace pourrait se rompre à tout moment.


Pour la suite de nos randonnées dans le Parc national de Berchtesgaden, c'est par ici :