Dans ce carnet, j'aimerais vous parler de cinq randonnées que j'ai effectuées à proximité de la ville de Wavre.
Août 2020
1 jour
Partager ce carnet de voyage

A force de parcourir le monde à la recherche de beaux paysages, on en oublie ce qui se cache près de chez soi. C'est pourquoi j'ai décidé de mieux découvrir les paysages de mon pays, la Belgique.

Et c'est par le Brabant-Wallon que j'ai commencé mon exploration. Un bon choix stratégique car c'est la plus petite province du pays!

Mes randonnées en Brabant-Wallon se basent en partie sur celles proposées par le topo-guide de l'association "Sentiers de Grande Randonnée". Leurs randonnées en boucle font 24 km en moyenne, mais grâce à un système de raccourcis, chacune peut être facilement transformée en plusieurs plus petites boucles. Le topo-guide peut s'acheter en librairie, dans certains magasins de sport, ou directement auprès de l'association.

Pour vous repérer en promenade, n'hésitez pas à télécharger gratuitement sur votre smartphone l'application "maps.me", ainsi que leur carte du Brabant-Wallon.

Cette randonnée en boucle de 10 km relie Wavre au village de Gastuche. Elle fait partie de la randonnée "De rivières en collines, au nord de Wavre" proposée par le topo-guide.

Son dernier tiers n'est pas très intéressant, mais il peut être facilement court-circuité en prenant le train entre Basse-Wavre et Gastuche.

Pour plus de facilité de parking, j'ai choisi Gastuche comme point de départ.

L'itinéraire m'a d'abord fait franchir la Dyle.

Il suivait ensuite la lisière du Bois de Laurensart. En chemin, on pouvait observer la ferme et le château de Laurensart, une petite étable photogénique et un beau paysage de campagne.

Après une petite incursion en Brabant-Flamand, dans le village de Tomme, le parcours se poursuivait à travers champs sur une route non asphaltée.

Puis, il quittait cette route pour suivre un sentier bordé par de nombreux plants de camomille, en direction de la ferme de l'Hosté.

L'itinéraire m'a ensuite fait découvrir Basse-Wavre, avec sa basilique, son collège et son petit sentier le long de la Dyle.

Il remontait alors dans le Bois du Long-Champ puis dans le Bois des Vallées via une route asphaltée qui n'avait que peu d'intérêt (d'autant plus qu'elle longeait la route rapide N25). La route gagnait un peu de charme en perdant momentanément son asphalte sur les hauteurs de Gastuche. Mais elle s'en revêtait malheureusement à nouveau pour traverser les divers lotissements et me ramener au point de départ.

C'est toute cette section qu'il vaut mieux éviter en prenant le train à Basse-Wavre.

Cette boucle de 7,5 km fait partie d'une autre randonnée proposée par le topo-guide : "Des montagnes russes près de Wavre ?". Elle relie Basse-Wavre au golf de la Bawette, en passant par Stadt et Le Ry.

En grande partie urbaine, elle permet de faire de belles découvertes dans la ville de Wavre et dans sa campagne plus au nord.

Vous découvrirez notamment:

Basse-Wavre, le centre-ville de Wavre et la statue du fameux Maca.

Le Bois de Beumont, ses bunkers, ses étranges sapins, et les champs qui l'entourent.

Le Ry et ses anciennes fermes.

Le golf de La Bawette, son bois et son bunker photogénique.

La ferme et la chapelle de Stadt.

Plusieurs bunkers ont été construits au nord de Wavre au début de la seconde guerre mondiale. Ils faisaient partie de la ligne de défense KW reliant Anvers à Wavre, et ils ont servi au cours de la bataille de la Dyle en 1940. Aujourd'hui, ils font partie du paysage.

Voyant que le topo-guide ne me proposait aucune randonnée au nord-ouest de Wavre, j'ai déniché un itinéraire sur Visorando. Il reliait Bierges à Rixensart en passant par Profondsart.

Cette randonnée en boucle de 12 km environ circulait beaucoup sur macadam, mais au-delà de ce défaut, elle m'a permis de découvrir des coins de nature insoupçonnés. De plus, au cours de la balade, trois bunkers de la ligne KW sont venus compléter ma collection (cf randonnée précédente).

Entre Profondsart et Bierges, j'ai pu circuler à travers champs sur d'agréables sentiers.

Entre Bierges et Rixensart, le parcours se faisait déjà un peu plus sur route, mais j'ai tout de même eu droit la moitié du temps à des sentiers ; notamment dans le bois de Rixensart.

A la sortie du bois de Rixensart et jusqu'à Profondsart, il fallait malheureusement marcher sur des routes ou des sentiers bétonnes.

N'hésitez donc pas à prendre le train entre Rixensart et Profondsart si les deux derniers kilomètres sur macadam ne vous inspirent pas. Mais avant, prenez le temps de faire un petit détour jusqu'au très beau château de Rixensart.

Cette quatrième randonnée d'environ 5,5 km m'a fait découvrir un petit coin de campagne au sud-ouest de Wavre, entre le parc d'attraction "Walibi" et le golf de Louvain-la-Neuve.

Dans sa première moitié, l'itinéraire suivait des sentiers repérés sur "maps.me". Dans la seconde, il se basait sur le tracé du GR121 indiqué sur la carte du parcours "Des montagnes russes près de Wavre ?".

La randonnée débutait par le Chemin du Pirroy, situé non loin de l'intersection des rues Jadot et Robert Dechamps. Le chemin montait dans les champs et en quelques mètres à peine, la présence de la ville était oubliée.

Il passait à proximité d'un étang de pêche et d'un vieux verger jusqu'à rejoindre le Chemin des Crisnaires (appelé aussi "Layon des Mouflons"). Il fallait le suivre vers la droite en direction d'un bois.

Dans le bois, le chemin grimpait jusqu'à un lotissement dont les noms de rues étaient tous en rapport avec la chasse et le gibier. L'architecture de la plupart des maisons me rappelait d'ailleurs celle des chalets ardennais.

Après avoir marché dans le "Laie de la Traque", il fallait tourner dans la quatrième rue à gauche (la "Laie du Veneur"), puis encore une fois à gauche, dans la "Laie aux Chevreuils". Cette dernière se transformait alors en chemin creux, en contrebas des propriétés.

Le chemin suivait désormais le tracé rouge et blanc du GR121. A la sortie du bois, il se poursuivait entre les champs jusqu'à un étang clôturé.

Le GR traversait alors le Bois de la Pierre entre deux clôtures.

Il aboutissait ainsi dans un autre lotissement, mais très vite, il repartait dans le bois par un chemin creux. A sa sortie, il circulait à nouveau dans les champs avec les attractions de Walibi à l'horizon.

Le GR m'a ainsi ramenée sur la rue Joseph Dechamps.

De là, j'aurais pu simplement retourner vers mon point de départ, mais j'ai voulu prolonger un peu la balade. En tournant plus loin dans la rue du Prince Cavalier, puis dans la Rue Hubin, j'ai retrouvé le Chemin des Crisnaires et le Chemin du Pirroy pour une dernière virée dans les champs..

Cette randonnée de 14 km est la plus longue des cinq. Elle relie Wavre à Dion-le-Mont en passant par Dion-le-Val et Vieux-Sart.

Elle fait partie de la randonnée "Des montagnes russes près de Wavre ?" proposée par le topo-guide. Elle vous fera découvrir la campagne au sud et à l'est de Wavre.

Au cours de la balade, vous circulerez principalement entre les champs et les prairies sur des sentiers plus ou moins larges.

Entre Dion-le-Mont et Vieux-Sart, la "Fraiche Voie" vous fera même traverser une succession de pâturages.

D'étroits passages vous permettront d'entrer dans un pré puis dans un autre, tandis que les vaches moins sveltes devront rester derrière vous dans leurs enclos.

Attention : Observez toujours la composition du troupeau avant d'entrer dans un pré.

Si les vaches sont accompagnées de leurs veaux, il faudra faire un détour pour les éviter, et ce même si elles se sont installées sur le sentier. Les mères pourraient se montrer agressives et vous piétiner. Ne caressez pas non plus les veaux s'ils viennent vers vous et tenez votre chien en laisse.

Si vous préférez éviter cette partie de la balade, tournez à gauche au bas de la "Taille Thérèse" dans la rue de la Commone, puis à droite dans la voie de Hurtebise / La Place, et encore à droite dans Vieu-Sart. Vous retomberez ainsi sur le sentier de la Fraiche Voie.

Au cours de la randonnée, vous croiserez à plusieurs reprises le ruisseau du "Pisselet". Vous aurez droit aussi à quelques piqûres de moustiques à proximité des étangs de Vieux-Sart.

Vous rencontrerez quelques chapelles faisant partie du "Grand Tour de notre-Dame-de-Basse-Wavre".

Ce grand tour est une procession religieuse instaurée au 16ème siècle et ayant encore lieu chaque année à la fin du mois de juin. Au cours de ce pèlerinage d'une journée, une châsse de 130 kg et contenant des reliques est transportée de chapelle en chapelle. A l'époque, cela avait pour but d'apporter une protection aux villages voisins de Basse-Wavre.

Enfin, quelques bosquets et servitude de passage ombragées seront l'occasion de faire une pause au frais.