Et si je vous parlais de quatre randonnées que j'ai effectuées à proximité d'une belle abbaye, en plein cœur du Brabant-Wallon ?
Mai 2020
1 jour
Partager ce carnet de voyage

A force de parcourir le monde à la recherche de beaux paysages, on en oublie ce qui se cache près de chez soi. C'est la réflexion que je me suis faite en 2018.

Je me suis alors donnée pour mission de mieux découvrir la Belgique et ses paysages. Quoi de mieux pour cela que de commencer par la province du Brabant-wallon, au centre du pays ?

Mes randonnées en Brabant-Wallon se basent en partie sur celles proposées par le topo-guide de l'association "Sentiers de Grande Randonnée". Leurs randonnées en boucle font 24 km en moyenne, mais grâce à un système de raccourcis, chacune peut être facilement transformée en plusieurs plus petites boucles. Le topo-guide peut s'acheter en librairie, dans certains magasins de sport, ou directement auprès de l'association.

Pour vous repérer en promenade, n'hésitez pas à télécharger gratuitement sur votre smartphone l'application "maps.me", ainsi que leur carte du Brabant-Wallon.

Les randonnées proposées dans cet article ont toutes les ruines de l'Abbaye de Villers comme point de départ. Ne manquez pas de les visiter car elles sont classées comme "Patrimoine exceptionnel de Wallonie".

L'abbaye est située à proximité du village de Villers-la-Ville, et a été fondée au 12ème siècle par des moines cisterciens. Elle a malheureusement été détruite au cours de la révolution française, mais l'aspect majestueux et romantique de ses ruines a ensuite rapidement attiré les membres de l'aristocratie ainsi que des personnages célèbres comme Victor Hugo.

La restauration de l'abbaye n'a cependant commencé qu'au début du 20ème siècle.

Ces dernières années, des jardins d'inspiration médiévale ont été recréés pour abriter des plantes médicinales, diverses variétés de roses anciennes ou de houblons, ainsi qu'un vignoble.

A deux pas de l'abbaye, se trouvent d'autres bâtiments dignes d'intérêt tels que l'office du tourisme de Villers-la-Ville, la "Porte de Namur", l'ancien moulin transformé en "Centre du visiteur", et l'ancienne buanderie reconvertie en micro-brasserie.

Pour plus d'informations concernant la visite de l'abbaye : https://villers.be/fr

Attention, elle est régulièrement utilisée comme lieu de spectacle. Vérifiez bien dans l'agenda s'il n'y a pas d’événement prévu en soirée le jour de votre visite. Les scènes et les échafaudages pourraient gâcher vos photos .


Cette randonnée en boucle de 11 km relie l'abbaye au village de La Roche. Elle fait partie de la randonnée "A travers campagnes et forêts, autour des ruines d'une prestigieuse abbaye" proposée par le topo-guide.

L'itinéraire vous emmènera principalement dans les bois.

En avril, de nombreuses jacinthes sauvages y fleurissent, leur donnant un côté féerique.


En dehors de cette période, les bois de l'abbaye resteront malgré tout très agréables à explorer. Les chemins sont en grande partie sablonneux et bordés de grands arbres ou de sapins.

Une petite partie de la randonnée s'effectuera aussi dans les champs, au-dessus du village de Tangissart. Vous pourrez y apercevoir la "Chapelle du Try-au-Chêne".

Cette boucle de 11 km fait également partie de la randonnée "A travers campagnes et forêts, autour des ruines d'une prestigieuse abbaye". Elle relie l'abbaye au village de Sart-Dames-Avelines, en passant par Villers-la-Ville.

Au cours de la randonnée, vous croiserez plusieurs bâtiments historiques : la "Ferme de l'abbaye", la "Porte de Nivelles", l'église de Villers-la-Ville, et le "Châtelet" .

Vous suivrez le cours de la Thyle et vous marcherez dans le bois Pigeolet..

Vous découvrirez Sart-Dames-Avelines et quelques belles servitudes de passage.

Vous traverserez les champs en direction du lieu-dit "Les quatre chênes".

Et enfin, vous marcherez dans le bois de la Bovrée pour retourner vers l'abbaye. En avril, vous serez émerveillés par les jacinthes sauvages qui y poussent.

Cette randonnée est la plus longue des quatre. Mais elle offre au fil de ses 14,5 km des paysages très variés.

Elle fait partie du parcours "A travers campagnes et forêts, autour des ruines d'une prestigieuse abbaye". L'itinéraire proposé par le topo-guide relie l'abbaye au village de Sart-Dames-Avelines, en passant par ceux de Bousval et Hattain.

Vous découvrirez en chemin:

Le Bois de Bérines.

Le ruisseau du "Ri d'Hez", tantôt paisible, tantôt sortant de son lit.

Les champs surplombant le hameau du Fosty.

Le ruisseau de la Falise niché au creux d'une paisible vallée.

Les bois d'Hez et de la Bovrée où poussent de nombreuses jacinthes sauvages.

Les champs à proximité du lieu-dit "Les quatre chênes"

La jolie chapelle du Try-au-chêne.

Je parle également des quatre premiers points d'intérêt dans le carnet "Randonnées autour de Bousval". N'hésitez pas à le consulter pour y découvrir plus de photos.

Cette dernière randonnée de 11 km n'est pas reprise dans le topo-guide.

Celui-ci ne m'avait pas fait découvrir les paysages situés au sud-est de l'abbaye, et curieuse, j'ai décidé de les explorer à partir d'un itinéraire proposé par l'office du tourisme de Villers-la-Ville.

Cependant, comme il ne démarrait pas de l'abbaye, il m'a d'abord fallu rejoindre son point de départ. Cela m'a permis de découvrir une magnifique vallée couverte de prairies.

Depuis l'abbaye, j'ai commencé par suivre les sentiers 46 et 47 (cf carte de l'itinéraire en ligne). Ils traversaient le bois Pinchet dans lequel le vert foncé des sapins contrastait joliment avec le vert tendre des feuillus.

Il fallait ensuite circuler entre les champs et les prairies (via les sentiers 45 et 31) afin d'aboutir dans le creux d'une vallée. S'y trouvait le point de départ de la balade proposée par l'office du tourisme.

L'itinéraire à suivre traversait alors une zone boisée pour rejoindre le domaine résidentiel du Bois Cochet. Il passait entre de belles propriétés et atteignait le village de Mellery.

A Mellery, j'ai eu envie de faire un détours par le chemin de la Tasnière pour aller voir de plus près une ancienne carrière de sable que j'avais repérée sur la carte.

Celle-ci avait été reconvertie en décharge en 1981 puis fermée en 1989 suite à des problèmes de pollution. Elle est désormais recouverte de prairies, mais un système de récupération des gaz et de filtration des eaux nous rappelle la présence des déchets enfouis.

Après ce détours, je suis retournée à Mellery via le chemin n°12. Le village était niché au creux des champs et possédait une jolie église.

La dernière partie de ma randonnée suivait le sentier 31. Elle traversait d'abord des champs ou des prairies, et offrait de magnifiques paysages à observer.

Puis, elle s'achevait par une descente dans le bois de Pinchet jusqu'à la rue de l'abbaye.

Pour encore plus d'idées de randonnées à faire autour de l'abbaye de Villers-la-Ville, n'hésitez pas à consulter le site du syndicat d'initiative de Villers-la-Ville:

https://villers-la-ville.net/category/promenades/