Touristique, mais féerique, l'île de Skye nous a enchantés pendant cinq jours de randonnées. Et sur le trajet de retour, ce sont les vallées de Glenfinnan et de Glencoe qui nous ont jeté un sort.
Septembre 2017
5 jours
Partager ce carnet de voyage
1

En septembre 2017, mon compagnon et moi avons voyagé 13 jours en Ecosse et Angleterre. Il a plu tous les jours mais cela ne nous a pas empêché de randonner et d’admirer de magnifiques paysages.

Le but principal du voyage était d’explorer la mystérieuse île de Skye. Nous sommes partis en voiture depuis le Belgique, puis nous avons pris le ferry à Calais et débarqué à Douvres. De là, nous avions environ 1000 km à parcourir, soit 12h de route. Nous avons d’abord fait une première étape de 3 jours dans le Peak District (Derbyshire) avant de rejoindre l’île de Skye.

Nb : Pour savoir ce que nous avons fait pendant ces trois jours dans le Derbyshire, c'est par ici:

https://www.lenemooquivoyage.eu/carnet/randonnees-dans-le-peak-district-derbyshire-angleterre

2

Matériel indispensable : Manteau et chaussures de marche imperméables pour la journée. Deuxième manteau et chaussures de rechange secs pour la soirée.

Guide de randonnées : Utilisez les descriptifs bien détaillés du site Walkhighlands

Logement sur Skye : Le bed and breakfast Westwards, situé dans le hameau de Borve au nord de Portree. Nous y avons passés six nuits dans une chambre douillette et un environnement très calme. Les petits déjeuners de style anglais, préparés par nos hôtes, étaient délicieux.

Restaurants sur Skye : A Portree, il est difficile de trouver une table sans avoir réservé. Comme nous ne réservions pas, nous avons souvent mangé au Caledonian Café. Le service y est rapide et les tables se libèrent donc assez vite. La carte est restreinte mais les plats étaient bons et pas chers. L’accueil et le service étaient impeccables, contrairement à ce que nous avons eu l’occasion d’expérimenter dans d’autres restaurants de Portree.

3

Il pleut. Nous partons d’abord explorer la ville de Portree. Nous nous garons sur le parking gratuit en contrebas de la rue Lisigarry. Puis nous fuyons les gouttes en faisant quelques courses dans le Coop de la ville, en explorant les magasins de souvenirs et en repérant les restaurants.

Portree 

La météo semblant s’améliorer, nous nous mettons en route pour la Fairy Glen, une vallée remplie de collines miniatures où il est facile de croire que des créatures magiques y vivent. Pour y accéder, en venant de Portree par la A87 et un peu avant d’arriver à Uig, il faut prendre une petite route vers la droite, en direction de Balnaknock. Fairy Glen n’est pas indiqué mais on se rend vite compte qu'on est arrivé. Nous laissons la voiture et nous partons explorer la vallée. Il ne pleut plus, et la brume donne un aspect encore plus magique au lieu.

Fairy Glen 

Après une bonne heure d’exploration, il se remet à pleuvoir. Nous retournons à la voiture pour descendre vers Uig et prendre ensuite une petite route qui nous fait traverser le massif de Trotternish dans la brume.

Uig 

Nous arrivons sur la A855 et nous nous dirigeons vers Ealaiseadar et la cascade de Kilt Rock. Celle-ci se jette directement dans la mer. Nous aurons l’occasion d’observer d’autres cascades de ce genre par après, mais Kilt Rock est la plus célèbre car elle est très facile d’accès. Le parking est juste à côté. Coup de chance, il ne pleut plus et le soleil sort des nuages le temps pour nous de prendre la cascade en photo.

Kilt Rock 

Nous quittons Kilt Rock pour nous garer un peu plus loin, à Culnacnoc. Au programme : une balade en direction du cap Rubha nam Brathairean (Brothers’point). Le chemin nous fait descendre jusqu’à la mer, puis nous fait longer celle-ci jusqu’au promontoire. Après un passage un peu plus délicat, nous arrivons à son extrémité, où paissent des moutons. Un phoque joue à cache-cache dans les vagues. Pas de chance, il se remet à pleuvoir. Nous rebroussons chemin et nous arrivons trempés à la voiture. Nous rentrons nous réchauffer au b&b avant d’aller dîner à Portree.

Rubha nam Brathairean (Brothers’point) 
4

Il ne pleut pas (encore). Nous partons pour le Old Man of Storr. Nous ne sommes pas les seuls. La balade commence par un large sentier qui monte en lacet. A peine la balade entamée, la pluie commence à tomber par intermittence. Le sentier se fait plus étroit, rocailleux et boueux et par endroits, des colonies de midges viennent nous attaquer.

En route vers le Old man of Storr 

Nous arrivons au pied du fameux rocher, semblable à un menhir. La vue est superbe.

Old man of Storr 

Nous partons vers la gauche pour explorer la zone située derrière le Old Man. Plus personne, nous sommes à nouveau seuls dans ce monde de roche et de brume.

Old man of Storr 

De retour sous le menhir, nos manteaux déjà bien mouillés, nous voulons malgré tout profiter un maximum de l’endroit et nous partons vers la droite afin d’observer de plus loin ces curieuses formations rocheuses. La pluie s’accentue, il est temps de redescendre et de rentrer se sécher au b&b.

Old man of Storr 

Après quelques heures à se remettre du froid, du vent et de la pluie, nous nous mettons en route pour la vallée de Glen Arroch et l’observatoire de loutres de Kylerhea, à l’est de l’île.

La vallée est très jolie et la promenade vers l’observatoire est facile et paisible, surtout qu’il fait beau ! Cependant, l’observatoire n’était pas, comme nous l’avions imaginé, à deux mètres de l’eau, mais plutôt à une cinquantaine de mètres. Un livre d’or complété par d’autres promeneurs indiquait qu’ils avaient pu observer des loutres, des phoques et divers animaux marins. N’ayant pas de jumelles, nous sommes rentrés bredouilles et déçus.

Kylerhea 
5

Le ciel est gris mais il ne pleut pas. Nous partons en direction des Cuilin Hills au sud de Skye. En chemin, nous faisons un petit arrêt photo au Sligachan bridge.

Sligachan bridge 

Sur la route de Glen Brittle, nous nous arrêtons d’abord sur le parking des Fairy Pools (il est maintenant devenu payant). Celui-ci est déjà bien rempli mais nous avons la chance de trouver une place.

Un sentier descend dans la vallée jusqu’à la rivière qu'il traverse via des "stepping stones" assez espacées, pour ensuite remonter le long de celle-ci et de ses nombreuses petites cascades. Il y a beaucoup de monde et des midges, les abords de la rivière sont très boueux, et les cascades sont belles mais sans plus. Les montagnes mystérieuses à l'arrière-plan nous attirent plus. Nous ne comprenons pas pourquoi ce site est si réputé.

Fairy pools 

Nous rentrons à la voiture et reprenons la route jusqu’au bout de la vallée. Là, à côté d’une jolie plage et au pied des montagnes, se trouve un camping et le début d’une randonnée de 4 heures vers Coire Lagan, un petit lac de montagne. Il fait beau, et au cours de la montée, la vue est magnifique.

Coire Lagan 

Malheureusement, la pluie a vite décidé de refaire son apparition. Nous continuons malgré tout vers le lac. En haut, la pluie est plus forte et le vent est glacial. Nous photographions le lac dans la brume et redescendons vite fait. L’arrivée au parking se fait sous le soleil…

Coire Lagan 

Encouragés par le ciel bleu, nous reprenons la voiture en direction de la baie de Talisker. La route dans la vallée de même nom est belle, et le sentier menant à la baie est très facile. Au bout du chemin, une plage de galet et une autre cascade qui se jette dans la mer. Nous nous réchauffons sous le soleil qui se couche doucement, avant de rentrer à Portree.

Talisker bay 
6

Aujourd’hui, nous voulons explorer la partie ouest de l’île. Comme il pleut à nouveau, nous commençons la journée par une visite de la tannerie Skye Skyns, située à Waternish. Un membre du personnel nous explique comment les peaux de moutons sont traitées pour devenir ensuite de doux tapis.



Les paysages de l'ouest de l’île

Ensuite, direction Neist Point. A notre arrivée, la pluie a cessé et le soleil a pointé le bout de son nez. Depuis le parking, un chemin descend vers la péninsule, puis remonte pour nous laisser découvrir le phare de Neist Point. Depuis celui-ci, nous observons la mer dans l’espoir d’apercevoir des animaux marins, mais en vain.

Neist point 

De retour à la voiture, nous nous dirigeons vers Coral beach à proximité de Claigan. En chemin, nous passons à proximité du château de Dunvegan. Nous ne nous arrêtons pas, pressés d’arriver à la plage avant la pluie.

Depuis le parking, le chemin est facile et relativement plat. Les algues rouges et jaunes offrent un joli contraste avec les galets et la plage composée de petits morceaux de corail. Mais le ciel se fait menaçant et nous ne nous attardons pas. Nous rentrons au b&b, fatigués par ces balades au grand air.

Coral beach 
7

Dernier jour de randonnée sur Skye et le soleil est au rendez-vous. Nous partons explorer le très populaire massif des Quiraing.

Le parking est archi plein et il est difficile de se garer le long de la route à une voie bordée par des ornières boueuses. Après un petit temps d'attente, une place se libère. Nous pouvons entamer notre balade et commencer à monter.


La vue est superbe. Mais au sommet, des nuages nous plongent dans un épais brouillard. Le vent et l’air chargé d’humidité sont glacials. Nous ne voyons plus par où le chemin se poursuit. Nous préférons faire demi-tour et redescendre.

Quiraing 

Nous terminons la journée par un tour en voiture jusqu'à Duntulm au nord de l'île, pour un petit arrêt photo.

Duntulm bay 
8

Aujourd’hui, nous quittons l’ile de Skye. Nous rentrons doucement vers Douvres et nous allons en profiter pour nous en mettre plein la vue.



Première étape :Eilean Donan Castle. Nous ne visitons pas le château mais il est tellement photogénique qu’il fallait bien s’arrêter.

Eilean Donan Castle 

Puis, vite vite, nous roulons jusqu’à notre deuxième étape : Glenfinnan.

Pour les fans d’Harry Potter, c’est là que se trouve le fameux viaduc que l’on retrouve dans de nombreux plans à travers la saga. Et sur ce viaduc, circule le « Jacobite train », l’équivalent moldu du Poudlard Express. Celui-ci fait des aller-retour entre Fort-William et Mallaig plusieurs fois par jour. Il ne fallait pas rater son passage sur le pont. Heureusement, nous arrivons bien à l’avance. Il fait beau et il n’y a plus qu’à attendre.

Glenfinnan viaduct 

Manifestement, nous ne sommes pas les seuls fans à attendre le passage du train… qui se fait attendre. Mais nous étions tellement motivés que nous l’avons attendu 1h, alors que la pluie était de retour. Enfin, le voilà. Petite photo et puis on redescend de notre perchoir. https://westcoastrailways.co.uk/

Glenfinnan viaduct 

Direction le Loch Eilt, à 10 km de Glenfinnan. A son extrémité ouest se trouve un îlot qui a inspiré la tombe de Dumbledore. Pour y accéder, il faut traverser une zone herbeuse détrempée et colonisée par les midges. Rien qui ne peut arrêter les fans que nous sommes.

Loch Eilt 

Après quelques piqûres, nous reprenons la route en direction de la région des Trossachs.

Nous traversons au passage la magnifique vallée de Glencoe que nous nous promettons de revenir un jour explorer. C'est que Glencoe est le lieu de rendez-vous des alpinistes en Ecosse, et ses jolies vallées et montagnes sauvages offrent de nombreuses possibilités de randonnées.

Vallée de Glencoe 

Nous logerons au soir dans la petite ville de Balloch, à l’extrémité sud du Loch Lomond. Le lendemain, nous ferons une balade sur la Conic Hill, près de Balmaha. La montée nous offrira de superbes vues sur le Loch Lomond.

Conic Hill et le loch Lomond 

Cette dernière balade signera la fin des vacances. Nous reprendrons ensuite la route en direction de Douvres.