Que visiter à New York ?
Avril 2023
5 jours
Partager ce carnet de voyage

Pour commencer mon tour du monde et ma visite des Etats-Unis, pourquoi ne pas visiter New York ?

Je ne suis pas fan des grandes villes, mais celle-ci est tellement célèbre qu'il aurait été un crime de ne pas la visiter. D'autant plus que pour me rendre en Louisiane, ma deuxième étape aux Etats-Unis, les vols faisaient escale dans cette ville.

Après un vol Bruxelles - New York sans encombre, je suis arrivée sur le sol américain. Le passage de la douane s'est fait sans soucis si ce n'est que la file pour passer celle-ci a duré trois heures ! Rien de grave puisque j'avais un livre pour passer le temps et que je n'avais pas de correspondance à prendre, mais c'était à se demander si ce n'était pas fait exprès pour tester notre motivation à rentrer dans le pays.

Ensuite, j'ai pris le taxi pour me rendre jusqu'à mon logement dans l'arrondissement du Queens.

Ne soyez pas surpris comme moi. A New York, en plus du montant indiqué sur le compteur du taxi, vous devrez payer un pourboire en supplément.

Afin de faire des économies, j'ai préféré ne pas loger à Manhattan, et j'ai plutôt cherché dans les arrondissements du Queens et de Brooklyn. J'ai fini par choisir une chambre chez l'habitant proposée sur airbnb et située dans le quartier de North Corona, dans le Queens.

La population du quartier y est majoritairement latino, et dans certaines rues comme Junction Blvd (par laquelle je passais tous les jours pour prendre le métro), j'avais l'impression d'être quelque part en Amérique latine.

Les vitrines des magasins étaient en espagnol, les restaurants proposaient de la nourriture mexicaine, colombienne, ... et les trottoirs étaient colonisés par des vendeurs en tout genre ainsi que des stands de grillades aux odeurs alléchantes.

Pour ma première journée à New York, j'ai eu envie de commencer mes visites non pas par Manhattan, mais par Coney Island, une longue péninsule au sud de Brooklyn sur laquelle se trouve une belle plage bordée par des parcs d'attractions.

Je me suis baladée sur la digue en bois, j'ai été acheté un Chili Cheese Dog (un hot dog avec du chili con carne et du fromage fondu comme garniture) chez Nathan's, j'ai écouté les gens hurler depuis les montagnes russes et je suis allée déguster une glace, assise sur la plage.

Les parcs d'attractions ne sont ouverts que d'avril à octobre. Les parcs se succèdent le long de la digue et vous pouvez y rentrer sans payer. Pour monter sur les attractions, il faudra par contre acheter des tickets dans les stands à l'entrée des parcs.

Après avoir passé une bonne partie de l'après-midi à Coney Island, j'ai repris le métro pour aller découvrir les ponts de Brooklyn et Manhattan.

Depuis la station York street, je me suis d'abord dirigée vers la Washington street pour y faire "la" photo instagram du pont de Manhattan. Puis, je me suis baladée le long de la East River, dans les parcs qui la bordent pour observer les deux ponts et avoir ma première vue sur Manhattan et ses gratte-ciels.

Ensuite, sur Prospect street, un escalier taillé dans un de ses piliers m'a permis de monter sur le pont de Brooklyn. Je me suis alors baladée dessus jusqu'à rejoindre l’île de Manhattan. Il y avait énormément de monde et il fallait être patient pour réussir à prendre une photo relativement dégagée du pont.

Le dimanche, je me suis levée tôt pour aller assister à une messe gospel dans le Bronx. Etant plus jeune, j'avais adoré le film Sister act, alors je ne pouvais pas manquer ça.

J'avais repéré que la Canaan Baptist Church (132W 116 St) en proposait une à 10h et qu'il fallait être là 30 minutes avant. Vu qu'à mon arrivée, il y avait déjà une file de touristes et que derrière moi, la file a continué à s'allonger, trente minutes d'attente c'était parfait.

Je ne vais jamais à la messe, mais si les messes en Belgique étaient aussi captivantes que dans le Bronx, j'aurais été accro et j'aurais moins déçu ma grand-mère. La chorale chantait avec beaucoup de passion, et le pasteur avait un discours très intéressant qui avait tendance à s'orienter plus vers la politique que la religion.

La messe durait deux heures, et pour permettre aux touristes impatients de la quitter à tout moment, nous étions assis dans une grande loge en hauteur, tandis que les fidèles étaient en bas. Et effectivement, au bout d'une heure, la loge s'est vidée de moitié, et c'est bien dommage pour les déserteurs car c'est après qu'ils ont chanté leur plus beau chant.

Il est interdit de filmer ou de photographier pendant la messe, par contre, il est possible d'en regarder sa rediffusion sur youtube. Malheureusement, celle-ci ne rend pas justice aux chanteurs.

Après la messe, j'ai repris le métro pour aller marcher dans Central Park. Mais avant, je suis allée manger un sandwich au pastrami et je comprends maintenant pourquoi dans la série Friends, Joey en est fan.

Ensuite, j'ai passé mon après-midi à flâner dans Central Park en compagnie des écureuils (et d'un tas d'autres gens).

Le parc m'a un peu déçue cependant. Je m'attendais à quelque chose de plus sauvage, de plus grand et de plus vert. Mais en même temps, au début du printemps, c'était normal que le parc ne soit pas vert...

Pour ma troisième journée à New York, j'avais réservé une entrée au "Top of the Rock" du Rockefeller Center afin d'aller observer les gratte-ciels d'en haut.

J'ai donc pris le métro depuis le Queens jusqu'à la gare de Grand Central Terminal qui figure dans de nombreux films.

De là, j'ai marché jusqu'au Rockefeller Center parmi les immenses gratte-ciels de Manhattan, en passant près de la Saint Patrick's Cathedral, perdue parmi ces géants de verre et de béton.

J'ai eu du mal à trouver la bonne entrée qui permettait d'accéder à la tour "Top of the Rock" mais ensuite, un ascenseur m'a entraînée en très peu de temps vers le haut. La vue à 360° y était incroyable.

D'autres gratte-ciels de New York permettent aux touristes d'avoir une vue encore plus élevée, mais j'avais préféré celle-ci pour être bien en face de l'Empire State Building.

Après les événements du 11 septembre, j'étais quand même un peu inquiète à l'idée de me trouver sur un des gratte-ciels iconiques de la ville, et je ne suis donc pas restée trop longtemps en haut.

Une fois de retour dans la rue, je suis allée manger et puis je me suis dirigée vers Times Square et ses immenses panneaux publicitaires lumineux.

Pour mon dernier jour à New York, j'ai pris le ferry pour me rendre sur Liberty island afin de voir la statue de la liberté de plus près.

Pour accéder sur le piédestal de la statue ou au niveau de sa couronne, il fallait acheter des billets spécifiques. Comme je m'étais contentée d'acheter le billet de base (le moins cher), je n'ai fait qu'observer le statue depuis le bas et profiter de la vue sur les gratte-ciels de Manhattan.

Il était aussi possible de visiter un petit musée (inclus dans le billet) expliquant l'histoire de la statue. Saviez-vous qu'elle était creuse mais soutenue de l'intérieur par un système semblable à celui de la tour Eiffel ? Et saviez-vous qu'elle avait été produite en France puis transportée en pièces détachées à bord d'un bateau à vapeur qui aurait pu sombrer à tout moment dans une tempête ?

Après Liberty island, j'ai repris le ferry pour me rendre sur Ellis island où je suis allée visiter le musée de l'immigration aux Etats-Unis. Il était situé dans les anciens bâtiments par lesquels devaient transiter tous les nouveaux immigrants jusqu'en 1954.

Le musée était très intéressant. J'y ai passé deux heures et je serais restée plus longtemps s'il y avait eu des bancs où s'asseoir. Il abordait bien sûr les conditions d'immigration jusqu'en 1954, mais aussi les conditions actuelles. On pouvait notamment passer un test pour voir si on avait les connaissances requises pour obtenir la nationalité américaine, et je l'ai réussi !

Puis, de retour à Manhattan, je suis allée voir le 9/11 memorial, deux grandes fontaines érigées à la place des Twin Towers détruites dans l'attaque terroriste du 11 septembre 2001. Il y régnait une ambiance tellement triste.

Juste à côté se trouvait la tour One World Trade Center, construite quelques années après l'attaque et achevée en 2013. C'est le plus haut gratte-ciel des Etats-Unis.

J'ai ensuite été faire un tour dans le quartier de Little Italy. Je voulais y manger la fameuse pizza new yorkaise mais les pizzas y étaient hors de prix alors j'ai été en manger une dans un autre quartier.

Pour me déplacer à New York, j'ai utilisé le métro.

Par facilité et même si je ne restais que 5 jours, j'ai acheté une Metrocard "Pass illimité de 7 jours" pour ne pas devoir systématiquement acheter un ticket pour chaque trajet. Ce fut un bon achat car mine de rien, les distances sont grandes sur Manhattan et on est vite tenté de prendre le métro d'un point touristique à un autre plutôt que de marcher.

Il y a quelques annéees, j'aurais été un peu perdue face à ce réseau de métro aussi dense, mais désormais, il me suffisait de suivre les indications de Google maps pour savoir si je devais choisir la direction Uptown ou Downtown, les Express ou Local trains, …

Dans les stations, tout était bien indiqué, mais les quais manquaient cruellement de sièges pour s'asseoir après une longue journée de visite en attendant l'arrivée de la ligne.