Pour en savoir encore plus sur le Nemoo qui voyage, c'est par là. :)
Partager cet article

En tant que voyageuse, je suis :

- Sédentaire : Par opposition aux voyageurs nomades qui explorent le monde tout en travaillant à distance sur leurs ordinateurs. Mon métier n’est pas compatible avec ce mode de vie. J’ai seulement quatre semaines de congés par an et je les passe à voyager. Mais dans quelques années, j'ai bien l'intention de partir faire un tour du monde !

- Petit budget : J’aime voyager de manière économique. Je préfère dormir dans une auberge de jeunesse, un studio ou une guesthouse plutôt qu’à l’hôtel. Randonner ne coûte pas grand chose et en général, dans une ville, je préfère flâner et observer l’extérieur des bâtiments. Voyager en dépensant moins me permet de voyager plus.

- Hyperactive : Je n’aime pas rester longtemps à la plage ou au bord d’une piscine. Mes voyages sont plutôt orientés nature et marche. J’en reviens souvent fatiguée et pleine de courbatures, mais heureuse, avec des souvenirs et des images plein la tête.

- Organisée : Je ne suis pas une vraie routarde. Arriver dans un pays et ne pas savoir où je vais dormir, ni quelles régions je vais visiter, ce n’est pas pour moi. J’aime organiser mes voyages et connaître à l’avance mon itinéraire. Si possible, je réserve les logements et certains billets de transport avant le départ. Je me renseigne aussi sur les visites, excursions et balades à faire. Mais, une fois sur place, c’est l’humeur et la météo du jour qui décident bien souvent du programme.

- Accro : En réalité, planifier des voyages est pour moi une véritable drogue. Il n’est pas rare de me trouver en train de préparer le prochain itinéraire quelques jours à peine après un retour de vacances. Dans ces moments-là, j’ai l’air un peu folle, entourée de mes notes et de guides de voyages, les yeux rivés sur mon écran à la recherche d’informations utiles sur les blogs et les forums.

- Indépendante : Je n’aime pas les voyages en groupe organisés. Cela me frustre de ne pas pouvoir flâner où je veux, quand je veux, aussi longtemps que je veux. Du coup, je ne passe par les agences que pour des excursions ou des trajets plus difficiles à planifier soi-même. Sans guide sur place, c’est certainement plus stressant, mais je pense que cela crée de plus beaux souvenirs.

- Impulsive : Bien qu’ayant une longue "travel bucket list", je finis souvent par partir là où je n’avais jamais pensé aller. Il suffit qu’un de mes amis soit à la recherche d’un compagnon de voyage, ou bien qu’un autre vive à l’étranger et me propose de lui rendre visite. Parfois aussi, la période de l’année, ou mon nombre de jours de congés restants, font que je pars vers des destinations moins désirées au départ, mais dont je reviens enchantée. En fait, je crois que cette "bucket list" n’est pas prête d’être achevée !


PS : Ma maman a récemment créé son propre blog. Il n'a rien a voir avec les voyages, mais pour aider les moteurs de recherche à l'indexer, j'ai inclus un lien vers son site dans ce paragraphe. Si vous aimez les mathématiques en plus des voyages, n'hésitez pas à y faire un tour.